Our BLOG

Mellah Juif de Marrakech | Visite & Histoire de l’Ancien Quartier Juif

22Nov

Mellah Juif de Marrakech | Visite & Histoire de l’Ancien Quartier Juif

… Au Maroc, le Mellah est un terme désignant un quartier de résidents d’origine juive. Il est généralement entouré de hautes murailles pour les séparer des autres populations, chrétienne et musulmane entre autre.

Depuis 1438, consécutivement à la grande vague d’immigration des juifs d’Espagne fuyant les persécutions de la Reconquista, plusieurs mellahs urbains furent créés sur le territoire Marocain. De Fès à Meknès, d’Essaouira à Taroudant, de Rabat et Salé, en passant par celui de Marrakech.

Le Mellah Juif de Marrakech est considéré comme l’un des plus grands du Maroc. De par son histoire et sa géographie, celui-ci étonne et nous impressionne jusqu’à son renouveau récent voulu par le Roi Mohamed VI.

Place Ferblantiers Mellah Marrakech

Place Ferblantiers Mellah Marrakech

Lisez l’Article Comment se Déplacer a Marrakech

 

1 Histoire des Juifs au Maroc : des origines à nos jours – en passant par la création du Mellah Juif de Marrakech

La présence de juifs est attestée depuis le IIème siècle. Pourtant, le Mellah de Marrakech n’est reconnu en tant que tel que depuis 1558, date de sa création par les autorités de l’époque.

Plan Quartier Juif Mellah Ancient

Plan Quartier Juif Mellah Ancient

1.1 Le Maroc et les Juifs, un peu d’histoire

Avant cette date, le Maroc et les juifs ont une histoire faite de hauts et de bas selon les conjonctures économiques, les aléas politiques et religieux :

  • Avant la conquête musulmane du Maghreb, la présence du Karaïsme (courant du judaïsme scripturaliste, en opposition au courant du judaïsme rabbinique) est attestée dans certaines tribus berbères (Berbères du Maghreb-el-acsa)
  • Avec la conquête musulmane et l’imposition de l’islam aux tribus berbères au VIIème siècle, les juifs originaires d’Andalousie et de Kairouan migrent. Ils s’installent dans les grands centres urbains de l’époque (Fès, Tanger, Merzouga)
  • Sous les Almoravides, Marrakech est fondée en 1060, des juifs s’installent à environ 40 km. Ils sont tolérés et payent l’impôt de capitation dû à leur statut de dhimmi (citoyen non-musulman). L’entente religieuse est cordiale. Tout change en 1140, avec l’arrivée des Almohades et la prise de la ville de Merzouga.
  • Sous Abd El Munim,1er Calife des Almohades, l’intolérance religieuse s instale sous l’effet de la doctrine du Mahdi. Les premières exécutions ont lieu dans certaines villes du royaume. Des juifs s’exilent dans des centres urbains plus tolérants au fur et a mesure de la conquête almohade en péninsule ibérique. En 1232, une importante communauté juive est enregistrée à Marrakech. Des synagogues sont ré ouvertes, des familles se reconvertissent au judaïsme également. Tout cela malgré l’imposition par les autorités d’un habit distinctif et des assassinats lors de soulèvements et d’émeutes de la population.
  • Avec la Reconquista, les juifs d’Espagne subissent des persécutions. Une grande communauté commence alors à s’exiler en Afrique du Nord. En 1438, le premier mellah, quartier réservé aux juifs, est constitué – ce sera celui de Fès.
  • 1492 est la date de la fin de la Reconquista. Le décret de l’Alhambra d’expulsion des juifs par les Rois de Grenade le 31 mars 1492 entraine une grande vague d’immigration vers le Maroc. Du Nord (Fès, Tétouan, Meknès, Tanger), a la côte Atlantique Marocaine (Mogador Essaouira, Rabat, Sale). Un nouvel âge du judaïsme au Maroc se développe alors.
Le Mellah Marrakech Maroc Place des Juifs

Le Mellah Marrakech Maroc Place des Juifs

1.2 Creation du Mellah

C’est dans ce contexte que le Mellah de Marrakech fut créé. C’est par la volonté du Roi Moulay Abdallah de la dynastie saadienne en 1558. Afin d’embellir sa ville et de protéger sa communauté juive, il fait déplacer pour l’occasion :

-la population juive de l’ancien mellah situé dans le quartier de Mouassine(en lieu et place de l’actuellemosquée dudit quartier)

-et d’autres quartiers jusqu’ au pied de son palais (actuel Palais Royal d’Hassan II).

Plan Ancien Quartier Juif Mellah Marrakech

Plan Ancien Quartier Juif Mellah Marrakech

Le Roi donne en dehors des murs du mellah, une terre accueillant le cimetière.

Du XVI au XXème siècle, l’histoire du Mellah de Marrakech reflète plus ou moins l’histoire des autres mellahs du Maroc. Au grès des aléas économiques, des maladies et fléaux (peste en autre), des troubles religieux (avec son lot d’exactions, d’exécutions, de pogrom, etc.), le mellah se développa.

A compter du Protectorat Français et des 2 guerres mondiales, et surtout suite à la création de l’Etat d’Israël, les juifs quittent peu à peu le Maroc vers 1956. Les maisons ou riads juifs du mellah de Marrakech tombent à l’abandon ou sont achetés par les autochtones. Aujourd’hui le quartier n’est plus peuplé que de musulmans.

Juifs sur Terrasse a l arrivee du resident general a Marrakech en 1915

Juifs sur Terrasse a l arrivee du resident general a Marrakech en 1915

Pendant tout le moyen âge, la population du Mellah de Marrakech été estime à70.000 âmes. Fin XVIII siècle, un chiffre de 35.000 est avancé. En 1936, 15.000 juifs sont recensés, et depuis la fin de la seconde guerre mondiale et la création d’Israël en 1948, la population juive ne cesse de diminuer. Elle tombe à nos jours à 175 personnes.Ils sont très peu à vivre dans le Mellah d’origine (moins de 10 personnes), au profit du confort de la nouvelle ville de Marrakech, Gueliz.

Marrakech Une rue Mellah Quartier Juif

Marrakech Une rue Mellah Quartier Juif

Découvrez l’Article Informations Clé sur le Maroc à Connaitre avant de Voyager

 

2 Géographie historique du Quartier Mellah de Marrakech

Quadrilatère de plus de 18hectares, le mellah historique est entouré de grandes murailles avec 2 portes d’accès sur l’extérieur (bab en arabe). L’une sur la ville elle-même, l’autre sur le cimetière.

Les rues, les ruelles internes parallèles ou perpendiculaires, avec ses hautes maisons sans fenêtres, ces bâtisses à balcon (pour certaines), lui conféraient cependant une certaine régularité et homogénéité.

Une rue du Mellah de Marrakech

Une rue du Mellah de Marrakech

2.1 Composition du Mellah

Le Mellah était composé essentiellement de :

riads (maison d’habitation).

fondouks (oucaravansérail : vaste habitation centre sur une cour intérieure servant d’entrepôts marchands, d’abris d’animaux et d’hébergement de marchands et voyageurs).

-rues commerçantes ou souk(épices, tissus en autre).

-synagogues (jusqu’ àune trentaine dénombrée).

-places, plus ou moins grandes.

La place des Ferblantiers est le centre névralgique du mellah de jour, la porte donnant sur la ville débouchant en son centre. Les artisans juifs y travaillant le fer blanc – tradition reprise depuis par les arabes jusqu’ à nos jours. Le souk des épices et le souk des bijoux étaient connus, et fréquentés par les musulmans dès le XVI siècle.

Le mellah Juif de Marrakech était avant tout un lieu d’affaires et de négoce ou l’ensemble des professions interdites aux arabes y étaient représentées et où l’on trouvait tous les produits.

Grande Place du Mellah Marrakech

Grande Place du Mellah Marrakech

2.2 Lois, petite histoire

Les juifs ne devaient pas sortir du mellah la nuit, une interdiction stricte ayant cours, les 2 portes étaient cadenassées la nuit. Cependant il ne s’agissait pas d’un ghetto, car les populations d’origine religieuse diverse pouvaient circuler au-dedans et en dehors du mellah lui-même.

De par le côté étanche de ses murailles, et malgré une activité économique certaine, le mellah était considéré comme un quartier pauvre. De nombreuses histoires et images lointaines nous rapportent (selon les aléas de l’histoire et du temps, et surtout du fait politique et religieux) que le quartier était ravagé par la pauvreté, les famines, l’insalubrité, les maladies, la prostitution dans ces pires heures.

Visitez le Riad Al Ksar & Spa, ancienne Ecole au Mellah à Marrakech

 

3 De nos jours : organisation, la rénovation, réhabilitation du quartier

3.1 Depuis les années 60

 Depuis les années 1960 jusqu’à nos jours, le quartier s étant vide de sa population d’origine juive, le Mellah est considéré comme un pôle :

  • Touristique: visite et découverte du vieux mellah, visite des synagogues ancestrales, visite du cimetière juif, visite de la place des ferblantiers et du souk aux épices.
  • D’habitation: riads d’habitation, riads maison d’hôtes pour les touristes
  • Artisanal : les souks abritent des artisans (tissus, fer blanc, etc)

3.2 De nos jours, un quartier touristique

Principalement les touristes visitent de nos jours :

  • Les synagogues restantes du Mellah. Au nombre de deux, celle de Niguidim datant de la fin du XIV siècle et celle de Salat Al Azama datant du début XV siècle (1492).
View-of-the-Mellah-in-Marrakech

View-of-the-Mellah-in-Marrakech

  • Le cimetière de la Miara, datant du XVI siècle, plus vaste cimetière juif du Maroc. Divisée en 3 carres distinctes (hommes, femmes, enfants), il est le seul à l’être de par la coutume singulière (minhaggim) des juifs de la ville Marrakech.
Cimetiere Juif Mellah Marrakech

Cimetiere Juif Mellah Marrakech

  • La Place des Ferblantiers, récemment aménagée. Elle donne sur le Palais Badi par une arche, sur l’entrée du Souk des épices et le souk du Mellah sur son côté gauche, et sur l’allée donnant au Palais Bahia. Vous y trouverez des échoppes, des restaurants et snack et dans un recoin quelque artisans de fer blanc.
  • Le Souk des Epices à l’entrée du grand souk du Mellah. Vous y trouverez l’ensemble des épices marocaines, des marchands de tisanes et d’herbes, des échoppes de tissu pour vous faire confectionner des habits ou objets de décoration par les artisans du coin.
Marche Porte Mellah Marrakech

Marche Porte Mellah Marrakech

La Kissaria des bijoutiers et orfèvres (au bout de la place des ferblantiers, direction le Palais Bahia). Création juive reprise par la population musulmane depuis, organisée autour de 2 galeries couvertes. Vous pouvez y admirer les pièces d’or et d’argent, des fibules, des mains de Fatima et autres bijoux berbères.

 

3.3 Rénovation, Réhabilitation

En 2014, un programme de conservation de l’ancienne Médina de Marrakech est lancé par les autorités marocaines, dont le quartier du Mellah en est au centre, vu la dégradation constante de son habitat depuis les années 70. Ce programme en 2 tranches promet :

  • La rénovation de commerce dans les différents souks (devanture des magasins, verrière de bois et de verre protection anti pluie)
  • Rénovation intégrale de la Place des Ferblantiers (Lakzadriya), de la place Sidi Ahmed el Kamel, et de celle de Souikat, de la place publique Al Miaarra (face au cimetière) et création de placettes et parkings.
  • Création et réhabilitation de souks et fondouks, les Fondouks (Moulay Mustapha et Touma, ainsi que Souikat d’El Mellah,Tazi et Souloubane)
  • Destruction ou rénovation d’une centaine de maisons,ravalement des façades de maisons le nécessitant (dans chaque ruelles) et des murailles existantes.
  • La construction de quatre équipements sociaux de proximité, dédiés aux personnes âgées, aux femmes, aux jeunes et aux enfants du quartier.
  • Le renforcement des circuits touristiques

 

Panneau des Travaux du Mellah Marrakech 2014-2017

Panneau des Travaux du Mellah Marrakech 2014-2017

Ce programme global de requalification urbaine de Hay El Mellah s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de développement “Marrakech, Cité du renouveau permanent”, lancé par le Roi Mohamed VI, le 6 janvier 2014.

Rebaptisé il y a 20 ans quartier Essalam ou Hay Salam (voulant dire paix en arabe), le quartier sur instruction royal repris son nom originel de El Mellah en 2017. Cela afin de préserver la mémoire historique des lieux et développer la vocation culturelle de Marrakech selon le communauté officiel. Pour ce faire, de nombreuses ruelles ont retrouvé leur plaque en hébreu, dont celle de la synagogue Salat El Azama qui est devenue Talmud Thora.

Place Ferblantiers Mellah Marrakech

Place Ferblantiers Mellah Marrakech

Lire l’Article sur l’Histoire des Tapis Berbères et Marocains

 

4 Qu est ce qu’un Mellah ? Etymologie et définitions

4.1 Definitions diverses

Diverses interprétations existent sur l’origine du mot mellah :

  • De façon générale, lieu ou quartier réservé aux résidents juifs des grands centres urbains marocains
  • Activité de certains juifs marocains de conserver dans le sel, les tètes décapitées des rebelles aux autorités et autres bandits, afin de les exposer au public pour l’exemple.

Etymologiquement le mellah coïncide en hébreux ou arabe au mot sel selon diverses sources, mais un débat est ouvert quant aux diverses traductions selon que l’on soit juif ou arabe.

4.2 Autres mellahs à visiter au Maroc

A noter, qu’il existe d’autres mellahs à visiter au Maroc :

-celui de ville de Fès (le plus ancien)

-ceux de la ville de Meknès, cette dernière possédant 2 quartiers juif différents (le vieux datant de 1682 et le nouveau datant des années 20)

-le mellah de Mogador-Essaouira n est plus visible car les dernières demeurent juives ont été détruites en 2016.

 

Les Articles Suivants sont aussi susceptibles de Vous Interesser:

Les Jardins de Marrakech

Le Musée Yves Saint Laurent

Comment se Déplacer a Marrakech

Informations Clé sur le Maroc à Connaitre avant de Voyager

Retour à l’accueil du Blog Marrakech

 

© Riad Al Ksar & Spa Marrakech