Our BLOG

Histoire de Marrakech | La Grande Epopée des Sultans Bâtisseurs

13Juin

Histoire de Marrakech­ | La Grande Epopée des Sultans Bâtisseurs

… L’Histoire de Marrakech a commencé il y a environ un Millénaire, au 11eme Siècle. Depuis presque 1000 ans, Marrakech s’est créée et a grandi. Souvent au gré des conquêtes et des guerres dynastiques.

Les grands moments de la formidable histoire de Marrakech se répartissent principalement sous deux dynasties berbères : D’abord les Almoravides aux 11/12eme siècles, ensuite les Almohades aux 12/13eme. Et une troisième chérifienne : les Saadiens au 16eme.

A partir de la moitié du 18eme siècle, le Maroc connait une période d’unification et de pacification. Cela favorise un développement urbain continu et constant de Marrakech.

remparts fortifiés de marrakech agdal vue montagne Atlas enneigé

remparts fortifiés de marrakech agdal vue montagne Atlas enneigé

1/ L’Histoire de Marrakech : 1000 ans de Civilisation, Art & Architecture

1a/ Au Moyen Age : Camp Militaire & Médina

Fondation de la Ville

Fondée en 1071, la ville n’était à l’origine qu’un campement militaire de tribus berbères conquérantes, d’origine Mauritanienne, les Almoravides. Aménagé comme une oasis artificielle grâce à un ingénieux système d’irrigation, le site accueille peu à peu une médina fortifiée, enceinte d’une muraille en 1120. La ville devient alors la capitale de tout le Maroc, dénommé le Royaume de Marrakech. Il s’étend d’Al Andalous en Espagne jusqu’au Sénégal. Attisant les convoitises, les Almohades envahissent Marrakech en 1147.

Marrakech Capitale du Royaume de Marrakech

Ils conservent Marrakech comme Capitale et la dote d’un complexe Califale, centre politique et militaire. Ils créent le quartier de la Kasbah et sa porte, Bab Agnaou. L’histoire de Marrakech s’écrit avec un grand H. Le royaume de Marrakech s’étend jusque Tripoli. La ville rayonne sur le plan culturel et artistique et des personnages influents tels qu’Averroès, juriste et philosophe ou Ibn Tobfail, médecin et savant s’y installent. La Mosquée de la Koutoubia est édifiée en 1197. Au gré des successions s’en suit un changement de dynastie en 1269, avec les Berbères Mérinides. La capitale est transférée à Fès.

bab agnaou marrakech medina kasbah

bab agnaou marrakech medina kasbah

Découvrez l’Article Bab Agnaou | Vestige du Puissant Occident Musulman Médiéval Almohade

1b/ La Renaissance : Rayonnement de Marrakech & Ambassades

Apogée de l’Histoire de Marrakech sous la Dynastie Saadienne

En 1524, les Saadiens prennent le pouvoir. Issus de la vallée du Draa près du Sahara, ils envahissent Marrakech. Les Sultans Saadiens Moulay Abdallah al-Ghalib et son frère Ahmed Al Mansour choisissent Marrakech comme capitale du royaume. Le quartier de la Kasbah est réaménagé et de nombreuses mosquées sont érigées, telles que la mosquée de Bab Doukkala en 1557. Le Quartier Juif du « Mellah » est aménagé en 1558. Plus grande université coranique du Maghreb, la Medersa Ben Youssef, est construite en 1565. Riche du commerce de l’or et du sucre, l’histoire de Marrakech s’accélère avec la construction du Palais El Badi en 1574 et des tombeaux Saadiens.

Les-tombeaux-Saadiens

Tombeaux Saadiens a Marrakech

Découvrez l’Article Tombeaux Saadiens | Joyau de l’Age d’Or de Marrakech

Décadence de la Ville sous Moulay Ismail

La dynastie Alaouite prend le pouvoir en 1631. Elle transfère la capitale à Meknès. Moulay Ismail met à sac Marrakech en 1675 suite a plusieurs rebellions de l’ancienne capitale du Sud. C’est Mohamed III, un siècle plus tard, qui réaménagera la Cité ocre.

1c/ Epoque Post-Orientaliste & Contemporaine : Les XIX et XXème Siècle à Marrakech

En 1866, Le Palais Bahia est construit dans le cadre de la régence du Vizir Ba Ahmed. Le début du XXème siècle marque l’avènement du Protectorat Français avec la construction du quartier de Gueliz et du célèbre hôtel La Mamounia. En 1923, Jacques Majorelle acquiert un terrain pour construire la villa Bou Saf Saf. Mais c’est en 1928 qu’il crée son Jardin. Il y installe son atelier de peintre dans la villa cubique, la fameuse villa peinte du Bleu Majorelle en 1937.

Atelier Villa Cubiste Bleue Jardin Majorelle - Architecte Paul Sinoir

Atelier Villa Cubiste Bleue Jardin Majorelle – Architecte Paul Sinoir

Découvrez l’Article Jacques Majorelle Artiste Jardinier à Marrakech | Sa Vie, son Œuvre, son Jardin à Marrakech

En 1966, Yves Saint Laurent et des personnalités de la Jet Set s’amourachent de Marrakech. Puis c’est le début du tourisme de Masse. L’oasis de Marrakech attire par son climat, sa lumière et son style bohème, mélange de luxe chic et d’exotisme nomade.

1d/ Histoire de Marrakech: L’étymologie du Nom

L’étymologie du nom de Marrakech provient du Berbère Amurakouch, ou Amurakus, « pays de dieu ». Le nom Marrakech servira à tout le pays sous le qualificatif « royaume de Marrakech ». En effet, du 11eme au 13eme siècle, les dynasties Almoravides et Almohades feront de Marrakech leur capitale. Mais au début du 20eme siècle, l’appellation « royaume de Marrakech » est encore utilisée par le consul anglais.

Une autre version défendue par des historiens prétend que l’étymologie de Marrakech provient des mots arabes « Mour » signifiant passer et « kouch » signifiant s’échapper. Associés, les deux noms donne ainsi l’expression « passes et sauves toi », qui ferait référence à l’époque des brigands opérant dans la région. La traduction de Marrakech en portugais : « Morrocos » sera déformée et donnera le nom de Maroc.

Vue de Marrakech, 1668, Dapper

Vue de Marrakech, 1668, Dapper

Découvrez l’Article Se Déplacer a Marrakech Taxi Bus Train Scooter Voiture

 

2/ Histoire de Marrakech: Fondation par la Dynastie Almoravide

2a/ A l’origine : Aghmat

Abu Bakr, le Conquérant

L’histoire de Marrakech débute dans un esprit de conquêtes. Abu Bakr est membre de la tribu Berbère des Lamtuna. C’est une confédération des Sanhadja, des nomades de Mauritanie. Après la mort de son frère Yahya, Il devient chef militaire des Almoravides. Il est nommé par le juriste malikite berbère Abdallah Ibn Yasin. Ce dernier avait fondé avec Yahya, en 1048/1050, la dynastie « Mourabitoun » (gens du ribat, qui prendra le nom d’Almoravide en Europe). Abu Bakr conquiert les vallées du Draa et du Souss et la ville de Taroudant, avec l’aide des tribus Sanhadja en 1057.

Les Alliances entre Tribus Berberes

Abd Allah Ibn Yasin le chef spirituel est originaire du Désert du Sahara. Il établit une alliance avec les Masnudas Berbères. Cela est nécessaire pour traverser la montagne de l’Atlas. Mais aussi pour conquérir en 1058 la citadelle Aghmat, (à 30km de la future ville de Marrakech), tenue par la tribu Maghrawa. Riche cité berbère médiévale du sud marocain, Aghmat est, depuis 828, la capitale de la région du Souss. Cette division fait suite au partage du Maroc lors de la succession d’Idriss II.

aghmat - pres de Marrakech - site archeologique hammam

aghmat – pres de Marrakech – site archeologique hammam

Découvrez l’Article Berbères au Maroc | Civilisation Maghrébine Plurimillénaire Indélébile

2b/ Ksar El Hajar, en Terres Nomades

En 1059 Abd Allah Ibn Yasin est tué lors de son avancée vers l’ouest. Son décès survient sur les terres atlantiques des Berghwata, confrérie des Masmudas. Sans chef spirituel, Abu Bakr poursuit le projet almoravide vers le nord du Maroc. Il demeure émir (Prince) des musulmans plutôt que calife (commandeur des croyants). En 1061, la population d’Aghmat ayant fortement augmenté, Abu Bakr quitte la ville. Avec ses lieutenants Sanhadja, il installe un campement militaire le long de la rivière Tensift. C’est là qu’il souhaite établir une base pour ses opérations et installer ses contingents. Il crée une Kasbah, forteresse de pierre « Qsar el Hajar » (château de pierre). Cette construction se situe a l’emplacement de la koutoubia en 1070. De ce Fort naitra Marrakech, une création ex-nihilo.

2c/ Marrakech La Rouge

En 1071, Abu Bakr retourne au désert régler les problèmes de coalitions entre tribus. Il place son cousin Yusuf Ibn Tachfine en charge d’Aghmat. Il le charge aussi de la conquête du Nord du Maroc contre les tribus Zénètes. Fès tombe entre les mains de Almoravides en 1070. La conquête d’Alger intervient en 1083. Yusuf Ibn Tashfin s’établit dans sa nouvelle capitale Marrakech. Les tentes sont remplacées par des constructions en terre. Cette terre rouge donnera son nom à la ville « Marrakush al Hamra » (Marrakech la rouge). Yusuf Ibn Tachfin devient Emir et reconnait l’autorité et l’unicité du califat abbasside de Bagdad. La cité de Marrakech se développe rapidement. La médina de Marrakech, capitale du Maroc, est fondée en 1071 (an 463 de l’hégire). Il crée également la palmeraie, oasis artificielle alimentée par des canalisations souterraines. On les appelle des « khettaras », elles puisent ingénieusement l’eau de la nappe phréatique.

2d/ Depuis Marrakech: Conquête d’Al Andalus & Fortifications

L’Or des Musulmans

En 1086, depuis Marrakech, les Almoravides partent a la conquête de l’Espagne musulmane Al Andalus. Ils soumettent les royaumes des Taifas (Séville, Grenade, Almeria). Le contrôle des routes caravanières transsahariennes assure la main mise sur le marché de l’or. Cette domination permet aux almoravides de frapper monnaie, avec le dinar d’or. Les marabotins sont diffusés en Espagne.

Dinar frappé à Aghmat, en 488H = 1095. Or. 4,10g

Dinar frappé à Aghmat, en 488H = 1095. Or. 4,10g

Les Remparts de Marrakech

En 1106, Yusuf Ibn Tachfin meurt. Son mausolée se trouve à Marrakech près de la mosquée de la koutoubia. Ali ibn Yusuf ibn Tachfin (ibn = fils de) son fils prend sa succession. Le Maroc s’étend alors sur la Mauritanie, une partie du Mali, du Sénégal et de l’ouest de l’Algérie, ainsi qu’en Al Andalus. Ali ibn Yusuf Fortifie la ville de Marrakech. Il fait bâtir un pont sur la rivière Tensift. Il lance aussi un programme de construction pour la ville de Marrakech. Ainsi, des mosquées sont édifiées, notamment la mosquée Masjid al-Siqaya Ben Youssef, la plus vieille de Marrakech. Il construit en outre des fontaines, et, sur les Conseils du juriste arabe andalou Averroès, la muraille en terre, en 1120. Elle entoure la médina, percée de portes. On trouve Bab (porte) Aghmat (en direction d’Aghmat vers le sud) ou Bab Al Khemis (porte du jeudi).

bab ghmat marrakech ancienne photo © E Michel

bab ghmat marrakech ancienne photo © E Michel

2e/ Histoire de Marrakech: Jardins, Riads, Khettaras & Arts

Khettaras

Les Almoravides captent l’eau des montagnes de l’atlas. Grâce a un ingénieux système de canalisations souterraines, les khettaras, ils créent des jardins urbains. La ville attire de nombreux commerçants et artisans. Les riches propriétaires se font construire des Riads, maisons jardin, habitat typique de la médina de Marrakech.

Qanat_illustration ou khettara au maroc - Histoire de Marrakech

Qanat_illustration ou khettara au maroc – Histoire de Marrakech

Art Almoravide

L’art almoravide est repérable à l’usage de l’arc polylobé omeyyade, qui a été crée à Cordoue. La koubba almoravide de Marrakech est toujours visible. Le minbar de la Mosquée Koutoubia, datant de 1125, est réalisé sous les almoravides à Cordoue. Œuvre d’art inestimable de plus de 900 ans, ce Minbar est composé d’un millier de pièces de cèdre incrustées d’argent. Il est désormais exposé au palais el badi de Marrakech.

Vers 1126, Ali ben Yusuf se bat contre les Almohades menés par Abd el Mumin. Mais la révolte Almohade fait rage. Marrakech tombe entre les mains des Almohades en 1147.

Minbar de la Mosquee de la Koutoubia-Marrakech

Minbar de la Mosquee de la Koutoubia-Marrakech

Découvrez l’Article Tapis Berbères et Marocains | Histoire d’un Patrimoine Millénaire

 

3/ Marrakech Capitale de l’Empire Almohade

3a/ Invasion de Marrakech en 1147 & Conquêtes

Issu de la tribu des Masmoudas, les Almohades sont une dynastie Berbère. Ils sont originaires de Tinmel, dans le haut atlas Marocain. Fondé en 1120 par Mohamed Ibn Toumert, le mouvement almohade prône une reforme morale puritaine unitariste. A la mort de Ibn toumert, en 1130, Abd Al Mumin, son disciple, prend sa suite. Il s’autoproclame Cheikh et Calife (héritier du prophète) héréditaire.

mosquee Almohade tinmel forteresse

mosquee Almohade tinmel forteresse

Chef de guerre a la tête d’une puissante armée, Abd el Mumin conquiert le nord-est du Maroc. Il traverse les montagnes de l’Atlas pour échapper aux Almoravides. Il conquiert Melilla et Tlemcen, et Oran en Algérie. En 1147, Fès tombe. Egalement, après plusieurs attaques, les Almohades s’emparent de Marrakech. C’est la même année encore qu’ils reprennent Al Andalus. Cordoue est envahie en 1148 et Grenade en 1154. En 1159, Tunis et Tripoli sont envahies et les almohades qui unissent le Maghreb. En 1163, Séville devient la capital d’Al Andalus.

Almohade_Expansion wikipedia

Almohade_Expansion wikipedia

3b/ Kasbah Califale: Apogée de l’Histoire de Marrakech

Cité Palatiale & Remparts

Centre du Pouvoir Almohade, la ville de Marrakech fait l’objet d’une importante urbanisation. Elle devient une cité palatiale. Une Qasba, est aménagée au sud de la médina. L’accès de la Kasbah s’effectue depuis la porte de Bab Agnaou, chef d’œuvre de l’art Almohade. La Kasbah est entourée d’une muraille similaire à celle des Almoravides. Les jardins de l’Agdal et de la Menara sont créé à proximité de la Medina de Marrakech. Cela grâce à la création d’adduction d’eau aérienne (seguias) depuis l’atlas. A Tinmel, dans le haut atlas, une grande mosquée est construite en 1153, en mémoire d’Ibn Tumart.

Giralda, Alcazar & Tour Hassan

Son fils Abu Yaqub Yusuf, surnommé le calife intellectuel, lui succède en 1163. Abu Yaqub se plait plus à Séville. En 1184 il y fait édifier la Giralda de Séville et le palais de l’Alcazar. Le Tour Hassan de Rabat, cité de partance vers l’Al Andalus, est édifiée en 1196. Elle restera inachevée.

Giralda de Sevilla almohade Berbere dynastie

Giralda_de_Sevilla almohad Berbere dynasty

3c/ Urbanisation de Marrakech

Son fils Abu Yusuf Yaqub « al Mansur » (le victorieux) lui succède en 1184. C’est lui qui fera édifier à Marrakech la Mosquée aux pommes d’or (1197) ou Mosquée El mansouria. Elle se situe dans la quartier de la Kasbah à Marrakech. Il ordonne aussi l’édification de la Mosquée El Mouassine dans la Medina de Marrakech ainsi qu’un hôpital (aujourd’hui disparu). Sur les ruines de Qsar el Hajar, le palais de pierre des almoravides, Abd al Mumin fait construire en 1157 la mosquée de la koutoubia. Son nom  est tiré de sa situation dans le souk des marchands de livres. Mais par suite d’une erreur d’orientation, Son petit-fils Abu Yusuf la fera reconstruire. Elle prendra son aspect définitif en 1197. Marrakech est un centre intellectuel. On retrouve Ibn Tobfail, grand médecin, qui donnera son nom à un hôpital actuel de Marrakech. Mais aussi Ibn Rushd (latinisé Averroès), juriste.

Vue de la Mosquee Koutoubia Marrakech et ruines de la primo mosquee

Vue de la Koutoubia Marrakech et ruines de la primo mosquee

Découvrez l’Article Mosquée de la Koutoubia | Histoire et Architecture

3d/ Fin de l’Histoire de Marrakech Almohade

L’empire Almohade se fissure progressivement. Cela suite de la défaite de las Navas de Tolosa en 1212. Al Andalus est perdu lors de la Reconquista Chrétienne. On assiste aux chutes de Cordoue en 1236 et Séville en 1248. Au Maghreb, Marrakech est envahie en 1226 par ibn al Wahid II. Il massacre les califes almohades et leur famille. D’origine Amazigh Berbère Zénète, les Mérinides prennent Marrakech en septembre 1269. les Almohades survivants regagnent leur fief de Tin Mel dans le haut Atlas.

Abu Al Hasan Ben Uthman (né en 1288 ou 1299 / +1351) est le 7eme sultan mérinide. Il est surnommé le « Sultan Noir » du fait de sa couleur de peau foncée. En 1331 il édifie la Mosquée Ben Salah dans la Medina de Marrakech. Entre 1343 et 1349, Abu Al Hasan fonde la Medersa Ben Youssef. C’est la grande époque de construction des medersas.

Dirhams frappés sous le règne du sultan mérinide Abu al-Hasan ben Uthman

Dirhams frappés sous le règne du sultan mérinide Abu al-Hasan ben Uthman

Découvrez l’Article Que voir à Marrakech ? De 3 à 4 Jours jusque 1 Semaine

3e/ Perte du Statut de Capitale

Sur le plan politique, Abu Al Hasan attaque Gibraltar et Algesiras en 1333, puis en 1340. Il a le souhait de faire renaitre l’empire Almohade, en vain. Fès Jdid (la nouvelle) devient la capitale aux dépens de Marrakech.

Les mérinides règnent jusqu’en 1465. À la suite de cela, les Berbères Zénètes Wattassides prennent le pouvoir jusqu’en 1554. Ils sont considérés comme une branche des Mérinides. Les Portugais, présents au Maroc depuis 1415, envahissent Tanger en 1471 et agadir en 1505. Mais en 1511, ils font face à un nouvel adversaire : les Chérifs Saadiens, venus du Sud Marocain.

 

Riad Al Ksar Hotel of Charm Swimming pool Marrakech medina

Riad Al Ksar Hotel of Charm Swimming pool Marrakech medina

Visitez le Riad Al Ksar, en Médina de Marrakech

 

4/ Histoire de Marrakech: Rayonnement sous la Dynastie Saadienne

4a/ Renouveau de l’Histoire de Marrakech

Issue d’une bourgade de la vallée du Draa, les Saadiens sont d’origine chérifienne. En effet ils seraient descendants du prophète. Le Prince Saadien Ahmed Al Araj et son jeune frère Mohammed ech-Cheikh reprennent Marrakech en 1524. Ils mènent le Jihad, guerre sainte, contre les Portugais. Ainsi qu’une résistance contre les Wattassides qui sont incapable d’assurer la paix et l’unité du Maroc. 1er Sultan Saadien, Mohammed Ech-Cheikh chasse les Portugais d’Agadir en 1541. Les Saadiens reprennent Fès en 1554. La même année, ils réunifient le Maroc et chassent les Wattassides. Marrakech redevient Capitale du Maroc en 1554.

4b/ Al Ghalib, Sultan Bâtisseur

Quartier Royal de la Kasbah

Moulay Abdallah al-Ghalib Billah (1557-1574), 4eme de la lignée, succède a son père, Mohammed ech-Cheikh. Ce dernier est assassiné par les turcs de la régence d’Alger. Durant un règne pacifique, et en réponse à des doutes, le Sultan va répondre par une Architecture monumentale à Marrakech. En effet, des suspicions existent sur la légitimité Saadienne. Cela provient du fait de l’absence de base tribale et de question sur sa lignée chérifienne. Al Ghâlib fait réaménager en quartier Royal la Kasbah. Elle a été édifiée à l’époque de la Dynastie Califale Almohade.

Mosquées, Fondouks, Fontaines…

Il souhaite embellir Marrakech en tant que ville impériale, rivale de Constantinople. Il construit des palais, jardins et développe le réseau d’eau potable dans la médina de Marrakech. La mère du Sultan, Lalla Mesouada, fait construire la Mosquée de Bab Doukkala en 1557. Ainsi que plusieurs Fondouks. La mosquée Almohade de Mouassine est également reconstruite en 1562-1572. L’urbanisme de la ville est modernisé et l’ancien centre autour de la mosquée Ben Youssef recentré près de la mosquée de la Koutoubia.

mosquee Saadienne bab doukkala marrakech

mosquee Saadienne bab doukkala marrakech

4c/ Architecture Monumentale de Marrakech

Ecole Coranique Medersa Ben Youssef & Mellah

Du fait de l’immigration des Juifs chassés d’Espagne, un quartier Juif ou « Mellah » est créé. Pour répondre à l’augmentation de la population Juive, le Sultan ordonne, en 1558, la délimitation du Mellah a côté, et sous la protection, du quartier royal de la kasbah. En 1565 Al-Ghâlib fait édifier une Université: La Medersa Ben Youssef, la plus grande du Maghreb. Juste à côté de la plus vieille mosquée de Marrakech, Ben Youssef.

Medersa Madrassa Ben Youssef marrakech - Universite Islamique

Mederssa-Ben-Youssef marrakech

Découvrez l’Article Medersa Ben Youssef Marrakech | Patrimoine Grandiose d’Art Islamique

Nécropole des Tombeaux Saadiens

A la suite d’une énorme explosion dans un entrepôt de poudre à canon, la Mosquée Mansouria de la Kasbah est endommagée. Le Sultan la fera réparer vers 1570. Le Sultan Al-Ghâlib fait édifier un premier mausolée sur le site de la Nécropole des Tombeaux Saadiens. Il y fait inhumer son père en 1557. Il y est lui-même enterré en 1574.

4d/ Ahmed Al Mansour, Sultan de l’Histoire de Marrakech

Bataille des 3 Rois

A la mort de Moulay Abdallah al-Ghalib Billah, s’en suit une guerre de succession. Son frère prénommé Abd-al-Malek ainsi que le fils ainé de Moulay Abdallah du nom de Mohammed al-Moutaoukil, et enfin le Roi du Portugal Dom Sébastien s’affrontent. Ils trouveront tous les 3 la mort au cours de la bataille, dite « bataille des 3 rois », le 04 aout 1578 (bataille de Ksar el Kebir). C’est une grande victoire marocaine et une lourde défaite des Portugais.

Ahmed al Mansur - 5e sultan saadien du maroc -1578 - 1603

Ahmed_al_Mansur – 5e sultan saadien du maroc -1578 – 1603

Avènement du Sultan Ahmed Al Mansour

C’est Ahmed Al Mansour, le petit frère d’Al-Ghâlib, qui devient sultan. Il rentre après 20 ans d’exil en régence d’Alger, alors dans l’empire ottoman, puis à Istanbul. Il gagne le titre « Al Mansour », le victorieux, à la suite de la bataille des 3 Rois. Le Sultan sort de la Kasbah et se fait construire le grandiose Palais El Badi (l’incomparable) de 1578 à 1594. Les travaux sont financés par l’impôt et les rançons des prisonniers portugais.

A cette époque le Maroc contrôle aussi la route transsaharienne du commerce de l’or. Également, il exporte du sucre obtenu des plantations de cannes a sucre dans la plaine du Haouz, près de Marrakech. Marrakech renait et de nombreuses ambassades européennes sont reçues. On donne des réceptions fastueuses au Palais El Badi.

Palais El Badi marrakech Sultans saadiens

Palais-El-Badi marrakech Sultans saadiens

Découvrez l’Article Palais El Badi Marrakech | Gloire de la Dynastie Saadienne

4e/ Histoire de Marrakech: Grandeur et Décadence de l’Empire Saadien

Ahmed Le Doré

Ahmed Al Mansour lance aussi une campagne militaire sur le Mali en 1590, a la conquête de l’or. On l’appelle alors le Sultan Ahmed Al Mansour Al Dhahabi (le doré). Ahmed Al Mansour fait embellir les tombeaux Saadiens, dans la Kasbah de Marrakech, a cote de la mosquée Moulay El Yazid de la Kasbah.

Conquêtes des Saadiens - Empire Saadien Royaume de Marrakech

Conquêtes des Saadiens – Empire Saadien Royaume de Marrakech

Jemaa El Fna… La Mosquee Des Ruines

Le Sultan a aussi entrepris la construction d’une grande mosquée du nom de « Jemaa al Hana » (mosquée de la prospérité). Le projet est situé sur la place qui prendra finalement le nom de « Jemaa El Fna » (la mosquée des ruines). En effet, son fils Zidane ne trouvera pas les finances nécessaires pour réaliser ce projet.

Ahmed Al Mansour meurt en 1603 de la peste, qui touche le Maroc entre 1598 et 1607.  Il est inhumé dans la nécropole des Tombeaux Saadiens. Il git entre son fils Zidane et son petit-fils, dans un tombeau en marbre de carrare. La succession du Sultan génère de nombreuses rivalités qui affaibliront le pouvoir Saadien et entraineront le morcellement du pays en états indépendants.

Place Jemaa El Fna Marrakech

Place Jemaa El Fna Marrakech tombee de la nuit

Découvrez l’Article Place Jemaa El Fna Marrakech | Histoire & Culture, Serpents & Conteurs

5/ Histoire de Marrakech: L’Avènement de la Dynastie Alaouite

5a/ Rébellions de Marrakech

Moulay Rachid Mate la Rébellion de Marrakech

Après les Saadiens émerge la dynastie chérifienne Alaouite. Elle est originaire du Tafilalet près du Sahara dans le sud-est du Maroc. Elle règne sur le sud en 1631. Moulay Rachid devient Sultan du Maroc lors de la prise de Fès en 1667. Il mate les rebelles de Marrakech en 1669. Mais à la suite d’un accident de cheval à Marrakech, il meurt en 1672.

Sultan Alaouite Moulay-Ismail - histoire de Marrakech

Sultan Alaouite Moulay-Ismail – histoire de Marrakech

Moulay Ismail, le Sultan Cruel

Son frère Moulay Ismail s’empare de Fès et se proclame Sultan du Maroc. Il établit définitivement sa capitale à Meknès. En 1672 toujours, son neveu Moulay Ahmed ben Merez tente de se faire proclamer Sultan de Marrakech. Mais Moulay Ismail l’en empêche et récupére la ville. A nouveau en 1673, Ahmed ben Mehrez (aussi ibn Muhriz) se réapproprie Marrakech. La ville est assiégée par Moulay Ismail, victorieux en 1674. En 1675, pour la 3eme et dernière fois, Ahmed ben Mehrez entre secrètement dans Marrakech. Il chasse l’armée du sultan. A nouveau, Moulay Ismail assiège Marrakech en 1676. Il la récupère, au prix de lourdes pertes humaines pour les 2 camps.

Démembrement du Palais El Badi

En représailles, Moulay Ismail met à sac Marrakech. La Kasbah est en ruine. La plupart des palais Saadiens sont désassemblés. Ils servent à construire les palais de Meknès en 1695. Le Palais El Badi est démembré en quasi-totalité. Moulay Ismail disparait en 1727. S’en suit une période marquée d’instabilité avec de nombreuses successions de Sultans.

palais el badi marrakech - pavillon des audiences

palais el badi marrakech – pavillon des audiences

5b/ Mohammed III ben Abdallah, le Rebatisseur de Marrakech

En 1748, Mohammed III ben Abdallah est nommé calife de Marrakech. Mohammed III prend la succession de son père en 1757. Il est le premier à reconnaitre les Etats Unis d’Amérique en signant un traité d’amitiés à Marrakech en 1787. Il vit principalement à Marrakech du fait de sa proximité avec Essaouira. En effet il restaure Essaouira, en particulier son port. On lui doit d’importants projets d’urbanisme et de restauration. Il restaure la Kasbah de Marrakech en ruine.

Essaouira remparts et la Sqala de la Kasbah

Essaouira remparts et la Sqala de la Kasbah

Découvrez l’Article Marrakech à Essaouira | De la Ville Ocre à la Ville Bleue

A Marrakech, il construit aussi le Palais Royal : Dar el Makhzen, appelé qsar al akhdar ou « palais vert » du fait de ses jardins (arsat al Mil). Et Dar El Baida, le palais blanc. Ils sont édifiés sur les ruines des palais Saadiens. Le Sultan Moulay Slimane fait reconstruire la mosquée Ben Youssef Almoravide de Marrakech, sans conserver ses vestiges. Une épidémie de peste frappe Marrakech en 1799.

5c/ Histoire de Marrakech : A l’aube du XXème siècle

La pression des pays européens sur le Maroc se fait de plus en plus forte, du fait des appétits colonialistes. Après la mort subite de Hassan 1er, son fils, Abd El Aziz, âgé de seulement 14 ans, est proclamé sultan en 1894.

Ba Ahmed, Vizir du Maroc à Marrakech

C’est le Vizir (1er ministre) Ba Ahmed qui assure la régence. Sous la pression des notables de Fès qui rejettent l’intronisation, la Cour s’installe à Marrakech. Ba Ahmed fait agrandir le Palais de la Bahia, construit en 1866 par son père Si Moussa, Chambellan de Hassan 1er.

palais de la bahia riad Marrakech

palais de la bahia riad Marrakech

Découvrez l’Article Palais de la Bahia Marrakech | Chef d’Oeuvre du 19eme

Son Frère, Ministre de la Guerre, édifie le Palais Dar Si Said. A 20 ans, a la mort du vizir Ba Ahmed, Abd El Aziz devient Sultan de plein droit. Son inéducation en tant que Sultan et ses gouts de luxe entrainent la banqueroute du pays

La Vie illustrée Abd el Aziz, Sultan du Maroc, et sa bicyclette

La Vie illustrée Abd el Aziz, Sultan du Maroc, et sa bicyclette

Histoire de Marrakech: L’Assassinat du Docteur Mauchamp

Le Sultan est alors poussé à signer le traite d’Algesiras en 1906. A Marrakech, le Docteur Emile Mauchamp est assassiné en 1907. Il est suspecté d’espionnage. En représailles, la France, dotée de pouvoir de police, occupe Oujda en 1907 et Casablanca en 1908.

Assassinat Dr Mauchamp Marrakech (1907,Petit_Journal)

Assassinat Dr Mauchamp Marrakech (1907,Petit_Journal)

5d/ Bataille de Sidi Bou Othmane: Résistance de Marrakech

Ahmed Al Hiba, le « sultan bleu », mène avec 10.000 guerriers une forte résistance contre l’envahisseur français dans le sud du Maroc. Le Sultan alaouite Abd al Hafid abdique sous la pression de la France. Al Hiba se proclame aussitôt Sultan de Marrakech en Aout 1912. Il entre dans la ville. Le 06 septembre 1912, les deux camps s’affrontent a la bataille de Sidi Bou Othmane, près de Marrakech. Aidé par les tribus menées par la famille Glaoui, l’armée française ressort vainqueur. Elle est équipée de pièces d’artillerie et envahit Marrakech. Le General Lyautey est résident général du protectorat Français, à Rabat. Il fait une entrée triomphale dans Marrakech.

Mangin décoré croix de commandeur par Lyautey en 1912 a marrakech

Mangin décoré croix de commandeur par Lyautey en 1912 a marrakech

Lyautey nomme Thami El Glaoui Pacha de Marrakech, titre qu’il conservera durant tout le protectorat Français. Thami El Glaoui « seigneur de l’Atlas » mène une vie fastueuse. Il offre de luxueuses réceptions dans le Palais du Glaoui de Dar El Bacha.

Dar el Bacha Musee des Confluences Palais Pacha Glaoui Marrakech | glaoui - bureau marrakech dar el bacha

Dar el Bacha Musee des Confluences Palais Pacha Glaoui Marrakech | glaoui – bureau marrakech dar el bacha

Découvrez l’Article Dar El Bacha, Musée des confluences à Marrakech | Nouveau Palais à Découvrir

5e/ Guéliz et la Mamounia : une Histoire de Marrakech Française

Lyautey souhaite moderniser le Maroc. Il invite l’urbaniste Henri Prost en 1914. A Marrakech, un quartier français est créé en dehors de la Medina. Dénommé Gueliz, il s’étire le long de l’avenue Mohamed V. En 1917, jacques Majorelle, alors âgé de 31 ans, voyage au Maroc. Il s’installe à Marrakech quelques temps après.

A partir de 1928, le quartier de l’hivernage est édifié le long de l’avenue de la Menara. Prost construit le grand hôtel de La Mamounia en 1929. Mixant style art deco orientalisant, l’hotel attire la clientèle fortunée pendant l’hiver. Le sentiment indépendantiste prend de l’ampleur.

Thami El Glaoui meurt en 1956, quelques mois après que Mohamed V ait rejoint le Maroc. Le Sultan, devenu Roi, mène à bien l’autonomie retrouvée du pays dont il était exilé depuis 1953. Le 02 mars 1956 est signée l’indépendance du Maroc

La Mamounia Marrakech ancienne photo

La Mamounia Marrakech ancienne photo

Découvrez l’Article Meteo Temperatures Climat Marrakech par mois & Précipitations

 

6/ Histoire de Marrakech : Epoque contemporaine (après l’indépendance)

6a/ Le Jardin Majorelle a l’époque d’Yves Saint Laurent

Marrakech est une destination de jet Setter et d’Hippies. Un jour de février 1966, Yves Saint Laurent débarque à la Mamounia. Sous la pluie, il n’aime pas la ville. Puis avec le retour du soleil, c’est un choc esthétique. Il retrouve la lumière d’Oran en Algérie, ou il a vécu jusque ses 17 ans. Il achete successivement 2 propriétés avec Pierre Bergé. Puis en 1980 le Jardin Majorelle, menacé par un projet immobilier.

A partir de ces années, Marrakech s’oriente vers le tourisme de masse. La ville devient une destination touristique internationale. De nombreux hôtels et hôtels de luxe ouvrent leurs portes dans les différents quartiers de la ville : Hivernage, Palmeraie, Route de l’Ourika… Les Riads, Maisons Jardin avec Patio, constructions traditionnelles de la Médina, attirent les touristes. Ils sont rénovés, souvent pour en faire des projets touristiques.

Jardin majorelle a marrakech bougainvillers nenuphar

Jardin majorelle a marrakech bougainvillers nenuphar

Découvrez l’Article Jardin Majorelle a Marrakech | une Histoire d’Amour Marocaine

6b/ Histoire de Marrakech à l’époque du Tourisme de Masse

COP22, Terminal 3

Le Maroc signe avec l’union européenne un accord Open Sky en 2006. L’objectif est de libéraliser l’espace aérien et simplifier l’accès des compagnies aériennes étrangères. Un nouveau terminal aéroport est inauguré en 2016 a l’aéroport Marrakech Menara. Il porte le potentiel touristique a 9 millions d’arrivées par an.

Ville cosmopolite d’un million d’habitants, Marrakech accueille, en 2016 encore, la COP 22. Il s’agit de la conférence pour le climat, sous d’égide des nations unis. Plus de cent pays sont présents. Cet évènement aura un retentissement mondial pour la perle du Sud Marocain. En 2018, Pierre Bergé fait construire un musée en mémoire d’Yves Saint Laurent.

Pierre-Berge-Yves-Saint-Laurent jardin majorelle marrakech

Pierre-Berge-Yves-Saint-Laurent jardin majorelle marrakech

Découvrez l’Article Musée Yves Saint Laurent Marrakech YSL myslm | un Museum Haute Couture

Marrakech, Hot Spot

De nombreux évènements artistiques, sportifs ou professionnels ont lieu chaque année dans la ville Rouge : Rallyes des Gazelles, Compétitions internationales de Judo et Tennis, Festival du Cinéma, Marathon de Marrakech… Compte tenu de sa forte capacite hôtelière et de son ensoleillement exceptionnel, la période de septembre a mai constitue la haute saison touristique.

Avec environ 10.000 arrivées de touristes par jour et 50 rotations aériennes. Depuis 2010, des golfs sont créés ainsi que d’importants projets immobiliers aux alentours de la Ville. Ces constructions ne cessent d’étendre l’urbanisation en grignotant sue les terres agricoles irriguées.

 

Marrakush « Terre de Dieu »… 1000 ans déjà

Au pied de l’Atlas, encerclée par les champs d’oliviers qui s’enracinent dans sa terre ocre, Marrakech la Rouge ne cesse de fasciner. Elle garde l’empreinte de son riche passé de route caravanière et de camp nomade qui l’ont vu naitre. Patrimoine qu’elle protège de mieux en mieux. Dernière étape avant l’Atlas et le Désert du Sahara, Marrakush, « Terre de Dieu », conserve en son cœur l’ADN de l’oasis artificielle créée il y a près de 1000 ans, en 1070.

Travel Morocco Tourism Marrakech Visit | Information Guide Book

Travel Morocco Tourism Marrakech Visit | Information Guide Book

 

Spa & Riad Marrakech Al Ksar

Spa & Riad Marrakech Al Ksar

 Visitez Le Spa du Riad Al Ksar – Médina Marrakech: Hammam & Massage en Couple

 

Informations Pratiques :

Monuments Visibles Gratuitement : Bab Agnaou, Jemaa El Fna, Plusieurs Jardins (Cyber Parc, Ba Ahmad, Harti..), Quartier Juif Mellah, Les Souks.

Les autres monuments cités dans cet article appliquent des frais & conditions d’admission. Voir chaque Monument en particulier pour plus d’informations

 

Les Articles suivants sont susceptibles de vous interesser:

Palais de la Bahia Marrakech | Chef d’Oeuvre du 19eme

Que voir à Marrakech ? De 3 à 4 Jours jusque 1 Semaine

Cartes & Plans de Marrakech

Place Jemaa El Fna Marrakech | Histoire & Culture, Serpents & Conteurs

Retour Accueil Blog Marrakech

 

https://www.alksar.com/blog/

dnj  ©alksar 2020 – https://www.alksar.com

WhatsApp chat