Riad Al Ksar & Spa

Veuillez patienter ...

Our BLOG

Berbères au Maroc | Civilisation Maghrébine Plurimillénaire Indélébile

05Mai

Berbères au Maroc | Civilisation Maghrébine Plurimillénaire Indélébile

… Les Berbères au Maroc sont une Civilisation Autochtone d’Afrique du Nord et subsaharienne dont l’existence remonte à plus de 20.000 ans. Appelés les Amazighen, Hommes libres, les Berbères au Maroc, aujourd’hui, sont les descendants de tribus nomades ou sédentaires, généralement rurales, qui ont connu de nombreuses invasions.

La Culture des berbères au Maroc intègre ce riche passé au Style Artisanal et Graphique Caractéristique, avec aussi des produits d’Art. Que ce soit au niveau du Langage, des Arts, de l’Artisanat ou des Rites et Croyances, les Berbères au Maroc conservent un Patrimoine Traditionnel, matériel et immatériel, incroyable qui a perduré plusieurs milliers d’années par transmission le plus souvent orale, de génération en génération.

Découvrez l’Article Tapis Berbères et Marocains | Histoire d’un Patrimoine Millénaire

Jeune femme chleuhe de l'Anti-Atlas (Berbères au Maroc) avec Tatouages et Bijoux. Début du XXe siècle

Jeune femme chleuhe de l’Anti-Atlas (Berbères au Maroc) avec Tatouages et Bijoux. Début du XXe siècle

Les Phéniciens, les Carthaginois, les Romains, les Byzantins, les Arabes puis les colons européens ont tous successivement occupé ou colonisé l’Afrique du nord et les territoires berbères au Maroc. De grandes dynasties Berbères comme les Almoravides, les Almohades ou les Mérinides ont aussi conquis des territoires jusqu’Al Andalous ou au Sub Sahara.

Parler des Berbères au Maroc aujourd’hui fait donc écho a ce patrimoine immense. Il n’est pas envisageable de s’abstenir de considérer que c’est tout le Maroc qui détient en son cœur une part Amazigh.

1/ Les Berbères au Maroc ­| Une Civilisation Plurimillénaire

 

1a/ Avant le Maroc: Maurétanie, Numidie, Ifriqiya

Le nom Maroc provient du mot Berbère « amerruk », diminutif d « amurakuc » qui signifie « terre de dieu ». C’est d’ailleurs le nom originel de « Marrakech ». Avant de mentionner le nom de « Maroc », on parlait de Maghreb Al Aqsa, c’est à dire le Maghreb extrême occidental (« Al Maghrib » le couchant, « Al Aqsa » extrême), du temps des conquêtes Arabes, vers 700 Ap JC. Avant cela, il y a environ 2000 ans, a l’époque des Romains, on parlait de Maurétanie, le pays des Maures (Maghreb occidental), « mauri » en latin signifiant berbère de Maurétanie, ou encore de Numidie (Maghreb en général), avec ses Numides (Nomades ou semi-sédentaires). Lorsque le Maghreb n’était pas encore subdivisé, c’est à dire à l’époque des comptoirs Phéniciens et Carthaginois, l’Ifriqiya avec le peuple des Libyens correspondait à toute l’Afrique du Nord, allant de la Lybie au Maroc actuels.

L’histoire de la civilisation des berbères au Maroc est indissociable de l’histoire du Maghreb. Elle permet de comprendre comment les peuples berbères ont fait face aux colonisations et comment ils ont évolué jusqu’au 21eme siècle. Du fait des vicissitudes de l’histoire, les berbères ont connu diverses fortunes, faites de grandeurs et de décadences, de conquêtes et d’invasions, de périodes d’expansion et de recession. La civilisation du monde Berbère est donc le résultat de brassages ethniques, culturels et sociaux successifs sur plusieurs milliers d’années.

1b/ Les Populations Berbères

On note des mentions historiques des Libyens, berbères d’origine, chez les Pharaons Egyptiens environ 1200 ans avant JC et beaucoup plus encore lors de la préhistoire (découvertes de peintures rupestres datant de plus de 20 000 ans).

Découvrez l’Article Que voir à Marrakech ? De 3 à 4 Jours jusque 1 Semaine

Temple Pharaon d Egypte Seti 1er - Libyens Amazigh

Temple Pharaon d Egypte Seti 1er – Libyens Amazigh

 

Originellement, les Berbères sont les populations autochtones de l’Afrique du Nord. Territoire qui s’étend du Maroc actuel, à l’ouest de l’Afrique, jusqu’à la Lybie à l’est. Les Berbères sont également installés dans toute la zone Saharienne et Subsaharienne au Mali, Soudan, Mauritanie.

Aujourd’hui les berbères sont disséminés en peuplades ou tribus, majoritairement en Afrique du Nord (Maghreb), Afrique Subsaharienne (Sahara et subsahara), leurs zones de peuplement historique, mais une Diaspora importante vit en France et ailleurs en Europe. Les Berbères sont Actuellement une minorité ethnique dans plusieurs autres pays d’Afrique.

Il existe en fait différentes Ethnies de Berbères au Maroc, dont les plus connus sont les Chleuh, les Zayanes et les Rifains. Les Kabyles et les Zénètes sont en Algérie et les Touaregs au Sahara. Les berbères au Maroc représentent 40% de la population du Royaume, ce qui est la plus forte proportion de tous les pays. Cela entraine une forte présence culturelle et des revendications permanentes. En Algérie, ils représentent 20% de la population.

Découvrez l’Article Bon Plan Marrakech Informations Cles Maroc

carte des amazighs berberophones afrique du nord - © source monde diplomatique

carte des amazighs berberophones afrique du nord – © source monde diplomatique

 2/ La Culture des Berbères au Maroc ­| Aspects Sociologiques & Patrimoine Culturel

 

2a/ Origine du Nom « Berbère » et Linguistique

Le nom Berbère ou « amazigh » (pluriel amazighen) provient d’un terme d égyptien ancien signifiant « l’étranger ». Le nom berbère apparait dans un récit grec du 1er siècle. Les généalogistes arabes en font mention au 8eme siècle. L’identification des berbères fait référence notamment aux tribus ou confédérations Massyles en Numidie Orientale, et les Massaesyles, en Numidie occidentale, actuel Algérie et nord du Maroc. Les différents noms seraient des variantes du terme général amazighen.

Les Berbères sont dénommés les Amazighen (singulier Amazigh). Le Mot Berbère Amazigh signifie donc « étranger ». D’autres versions le traduisent par « homme libre » (Explorateur Leon l’africain au 15eme siècle) ou l’« homme noble », du mot touareg « amajegh » signifiant noble.

Linguistiquement, les Berbères parlent différentes langues. Les langues berbères, appelées Tamazight, sont des langues Afrasiennes. Elles utilisent un système d’écriture dénommé le Tifinagh ou Libyque. En 2011 au Maroc, par suite des printemps arabes, une nouvelle constitution a été voté. L’article 5 de cette constitution instaure le Berbère langue Officiel du Maroc. Le Néo-tifinagh est l’alphabet choisi pour rédiger l’amazigh. Les panneaux routiers et les bâtiments officiels affichent deux langages.

Découvrez l’Article Vallée de l Ourika en Pays Berbère | Qu’est ce que c’est ?

tifinagh alphabet berbere amazigh

tifinagh alphabet berbere amazigh

2b/ Culture Berbère

La société Berbère, que ce soit dans les domaines du langage, de la culture, des arts, des croyances ou encore artisanal ou sociologique est très riche d’un passé plurimillénaire.

Drapeau Berbere Amazigh Flag - Berbères au Maroc

Drapeau Berbere Amazigh

Croyances

Sur le plan des croyances, les libyens de l’antiquité pratiquaient une religion libyque basée sur l’existence de plusieurs dieux, comme les Egyptiens, ainsi que de force d’esprits animant les êtres vivants, les objets et aussi les éléments. Puis des religions abrahamiques se sont imposées. A partir du 8eme siècle, lors des invasions arabes, l’Islam s’est répandu et les berbères sont depuis majoritairement musulmans sunnites. Il existe des berbères juifs également. A l’époque romaine, certains berbères étaient chrétiens, tel que saint Augustin au 4eme siècle. La minorité berbère juive était importante jusque dans les années 1960. Mais de nombreux départs vers Israël et la France sont survenus.

Artisanat Amazigh

L’artisanat est très présent, aujourd’hui encore, dans la culture berbère. De tradition rurale, les tribus ont toujours exercé des activités agricole et d’élevage. Les taches étaient réparties entre les hommes, attachés au bétail, et les femmes, en charge des productions traditionnelles comme le tissage, à base de laine, en particulier des tissus et Tapis berbères, ou l’artisanat comme la vannerie, la poterie.

Art Berbère

Des pièces d’artisanat sont de véritables objets d’art. L’utilisation de nombreux motifs et symboles berbères représentatifs sont la signature de l’art berbère.  La collection du Musée National du Tapis Dar Si Saïd à Marrakech présentent des pièces rares et inestimables de tapis Berbères Le petit Musée berbère du Jardin de Jacques Majorelle à Marrakech met en scène de nombreux bijoux et parures en argent et tissus fabriqués par les tribus berbères.

Signes_Amazigh _de_Kabylie source wikimedia

Signes_Amazigh _de_Kabylie source wikimedia

Fantasia

La Fantasia d’origine Berbère montre l’habilite des maghrébins à maitriser l’art équestre. Populaires et traditionnelles, ces démonstrations ont été représentées, en particulier lors des Moussems, festivités locales, par les peintres orientalistes comme Eugene Fromentin. De nos jours, les spectacles de Fantasia existent toujours dans le cadre de spectacles touristiques. Historiquement, les maures étaient un peuple de cavaliers qui ont fourni les armées carthaginoises, romaines lors des guerres Puniques, ainsi qu’à l’époque moderne les armées françaises.

Découvrez l’Article Météo Températures Climat Marrakech | par mois & Précipitations

Oujda fantasia Berbères au Maroc

Oujda fantasia Berbere Maroc

 

 

Riad Al Ksar Hotel of Charm Swimming pool Marrakech medina

Riad Al Ksar Hotel of Charm Swimming pool Marrakech medina

Visitez le Riad Al Ksar en Médina de Marrakech

 

3/ Les Berberes au Maroc à travers l’Histoire

 

3a/ Les Origines des Berbères au Maroc : Libyens, Phéniciens, Puniques

L’époque Libyenne

A la préhistoire, l’Afrique du nord était peuplée par les Libyens, à l’ouest du Nil. Les Egyptiens mentionnent les Libyens au 12eme siècle av JC. Le temple du pharaon Sethi 1er, père de Ramses II, présente 4 Libyens en robe. Les grecs présentent également des populations libyques. A l’époque, la Lybie antique connaissait des échanges avec les Grecs, le Phéniciens, les Egyptiens.

L’époque Phénicienne

Environ 1200 ans avant JC, une accalmie dans les confrontations entre les empires égyptien et hittite permet à la Phénicie de prendre son autonomie. Situées à l’emplacement de l’actuel Liban/Syrie, les populations phéniciennes vont développer de nombreux comptoirs dans les iles de la méditerranée et sur ses pourtours. Grands navigateurs, bons commerçants et artisans, les phéniciens développent un réseau commercial très étendu. Tingis (Tanger) et Carthage sont 2 cités importantes.

Découvrez l’Article Mosquée de la Koutoubia des Almohades | Histoire et Architecture

Routes commerciales des Phéniciens - Numidie Berberes

Routes commerciales des Phéniciens – Numidie Berberes

 L’époque Punique

Les phéniciens s’installent également de façon permanente dans les comptoirs, pour créer des Cités, comme c’est le cas de Carthage, « Qart Hadasht » en punique. Carthage, en Tunisie, devenue très puissante, va prendre l’ascendant sur ses concurrentes. On parle alors de civilisation carthaginoise. La civilisation Carthaginoise ou « Punique » est fondée par les phéniciens en 814 av JC, dans le nord de la Tunisie. Les Berbères, peuple autochtone, participent avec les colons phéniciens au rayonnement de la civilisation carthaginoise. Cette ville va prendre une importance majeure et générer la création de comptoirs sur les rives de la méditerranée. Des traités commerciaux, mentionnent, en 509 et 348 Av JC, l’exclusivité du commerce à Carthage depuis l’Afrique du Nord et l’absence de pillages.

Les Guerres Puniques

Mais des tensions avec l’empire Romain apparaissent. La Sicile devient un enjeu et fait l’objet d’une confrontation. Cela mène à la 1ere guerre punique, surtout maritime, qui dure 23ans, à partir de 261 Av JC. Carthage doit payer un lourd tribut à Rome. La 2eme guerre punique met en scène Scipion l’Africain, proconsul Romain, qui, depuis l’Hispanie, part à la conquête de Carthage qu’il va envahir en 209 Av JC. La 3eme guerre punique, de 149 Av JC jusqu’en 146 av JC, répond à la volonté de Rome d’exterminer Carthage, qui sera entièrement détruite. Cela amène à la suprématie de Rome sur tout le bassin méditerranéen et l’Ifriqiya. Mais la civilisation d’Afrique Punique perdure tant au niveau linguistique que religieux.

Découvrez l’Article Bab Agnaou | Vestige du Puissant Occident Musulman Médiéval Almohade

guerres Puniques Numidie 265-149 avt JC Rome Carthage

guerres Puniques Numidie 265-149 avt JC Rome Carthage

3b/ Les Berbères au Maroc sous les Empires Romain Antique et Byzantin

Royaume Berbère Numide

Sur les vestiges de l’empire carthaginois est bâti le royaume Berbère Numide. Il correspond à une partie de l’Algérie, de la Tunisie, du Maroc et de la Lybie. L’Age d’or de la Numidie s’établit en 205 Av JC lorsque Massinissa, Roi Numide Berbère (-238AvtJC/-148AvtJC), allié des Romains, et adversaire de Carthage, unifie les territoires lors de la 2eme guerre punique. Massinissa parvient à préserver l’indépendance de son territoire en même temps qu’il permet son développement économique avec l’agriculture et l’élevage, et en frappant monnaie.

MASSINISSA Roi Numidie - silver coin - piece argent

MASSINISSA Roi Numidie – silver coin – piece argent

Après lui, ses descendants se divisent puis tentent de réunifier la Numidie. C’est alors que Les Romains voient cela d’un mauvais œil. Mais Jugurtha, petit-fils berbère de Massinissa, bat l’armée romaine en 110 Av JC. Incapable de vaincre, les Romains vont utiliser un subterfuge pour capturer Jugurtha. Son beau-frère Bocchus va le livrer aux romains en 105 Av JC, en échange de quoi Bocchus devient roi de Maurétanie. Il récupère la partie occidentale de Numidie. Cela comprend l’actuel Maroc, a l’époque le pays de Massaessyles. La partie orientale restant sous contrôle romain.

Découvrez l’Article Medersa Ben Youssef Marrakech | Patrimoine Grandiose d’Art Islamique

© Augusto Müller - Roi Numide Jugurtha enfermé - prison de tullianum rome antique

© Augusto Müller – Roi Numide Jugurtha enfermé – prison de tullianum rome antique

Conquête Romaine

Après avoir envoyé des colonies sous l’empereur Auguste, les Romains pénètrent au Maghreb au début de notre ère, en 44 Ap JC. Ils créent, sous l’empereur Romain Claude, au 1er siècle, 3 provinces romaines dont la Maurétanie Tingitane (Tanger), la plus occidentale, correspondant au nord du Maroc. Volubilis, avec ses 30.000 habitants, et Tingis (Tanger) sont des villes importantes. Les indigènes sont de souche Berbère et sont dénommés par les romains les Mauris, plus connus sous le nom de Maures. Les berbères peuvent obtenir la nationalité romaine, ce qui permet une assimilation. Des mariages mixtes existent entre berbères et romains. Des fresques romaines dépeignent la vie berbère. Dans la société civile, amphithéâtres et bains romains sont accessibles aux Berbères. Les jeux Romains sont une distraction aussi pour les berbères.

Rome & Byzance

Au 3eme Siècle Ap JC, la Maurétanie Tingitane est rattachée au diocèse d’Espagne, alors que les autres provinces romaines de l’est du Maghreb, Maurétanie césarienne et Maurétanie sétifienne (ou Prima ou encore africa proconsulaire), sont rattachées au diocèse d’Afrique, localisé à Carthage. Des crises politiques entrainent la fragilisation de l’empire romain. Des révoltes berbères, exacerbées par la pression de l’impôt et la christianisation, sont menées au Maghreb.

L’empire romain est divisé en 285 de notre ère, entre l’empire romain d’occident et celui d’orient par Dioclétien. En 330 Byzance devient la « nouvelle Rome » : Constantinople, le cœur de l’empire Romain d’Orient.

Découvrez l’Article Jardin Majorelle à Marrakech & son Musée Berbère

Division Empire Romain Occident Orient an395 Ap JC

Division Empire Romain Occident Orient an395 Ap JC

Les Vandales & La Chute de l’Empire Romain

En 429, 80.000 Vandales traversent le détroit de Gibraltar et envahissent la Maurétanie. Les Maures, de 15 à 20.000 soldats berbères, participent aux pillages et font prisonniers des romains qu’ils mettent en esclavage. En 455, Ils saccagent pour le 2eme fois la ville de Rome, après les wisigoths en 410 et avant les ostrogoths en 546.

Découvrez l’Article Dar Si Saïd à Marrakech | Musée du Tissage et des Tapis Berbères Marocains

Grandes invasions Barbares - du 4e au 5e siecle - Empire romain - © wiki

Grandes invasions Barbares – du 4e au 5e siecle – Empire romain – © wiki

En 476, l’empire romain d’occident disparait. Mais la dynastie Vandale disparait elle aussi lorsque l’Empire Byzantin ou Empire Romain d’Orient, sous Justinien 1er, envoie une expédition maritime depuis Constantinople qui débarque à Carthage en Tunisie et annexe le royaume barbare des vandales en Afrique du Nord en 533.

Vers 600 Ap JC, l’empire Romano Byzantin est à son apogée territoriale. Mais de nouvelles menaces apparaissent. Les guerres avec la Dynastie Sassanide de l’Empire Perse entre 602 et 628 portera un revers à l’empire Byzantin et l’affaiblira. Il permet aux Arabes de commencer leurs conquêtes Islamiques, le Djihad, pour contrer l’expansion du christianisme.

Découvrez l’Article Palais El Badi à Marrakech | Gloire de la Dynastie Saadienne

Roman Empire Byzantin - vers 600 Ap JC - Apogee Territoriale

Roman Empire Byzantin – vers 600 Ap JC – Apogee Territoriale

3c/ Les Berbères au Maroc lors de la Conquête Musulmane

Califat Omeyyade de Damas

A la mort du prophète Mahomet, en 632 Ap JC, c’est à dire l’an 10 de l’hégire, une unique religion, l’islam, présentée dans le Coran, était implantée dans toute la péninsule arabique (Arabie saoudite actuelle). Avec la guerre contre la Perse à partir de 636 ainsi qu’envers l’empire Byzantin, l’islam se répand vers l’Irak et l’Iran a l’est mais aussi à l’ouest vers la Palestine, la Syrie et l’Egypte en 648.

Lors d’une 2eme invasion, en 670, 10.000 cavaliers Arabes entrent en Ifriqiya amazigh. Ils ont à leur tête le gouverneur Oqba Ibn Nafi, général chargé de conquérir le Maghreb. Ils fondent la ville de Kairouan en Tunisie, afin d’avoir un avant-poste Omeyyade en Ifriqiya. En moins d’un demi-siècle, les Arabes atteignent le Maroc et la côte atlantique vers 682. Mais le corps expéditionnaire des arabes Omeyyade se heurte aux tribus berbères alliées aux Byzantins. Oqba meurt en 683 lors d’une embuscade tendue par la Kahina « la devineresse », reine guerrière berbère. Kairouan est reprise.

Découvrez l’Article Marrakech à Essaouira | De la Ville Ocre à la Ville Bleue

Statue of Dyhia Kahina berbere Queen in Khenchela (Algeria)

Statue of Dyhia Kahina berbere Queen in Khenchela (Algeria)

Egypte, Ifriqiya, Maghreb Al Aqsa

En 693, le Calife Abd El Malik envoie une armée de 40.000 hommes. Le nouveau gouverneur Hassan Ibn Numam tente une 3eme invasion et défait les troupes byzantino-berbères. En 698, Carthage tombe aux mains de Omeyyades. Mais les omeyyades sont défaits lors de la bataille des chameaux la même année, et ce n’est qu’en 702 que la rébellion de la Reine la Kahina est totalement vaincue et cette dernière meurt. La révolte berbère s’amenuise. Les Arabes ont conquis l’Afrique du Nord par voie terrestre. L’ancien Maghreb byzantin est divisé en 3 provinces : l’Egypte, l’Ifriqiya, et le Maghreb al aqsa, actuel Maroc, qui a son gouverneur à Tanger. Le pays des Maures est donc annexé au califat des omeyyades. La révolte berbère est matée au Maghreb et l’islamisation de la population importante. Des militaires issu des ethnies berbères sont enrôlés tel Tarik Ibn Ziyad.

Conquête d’Al Andalus par le Berbère Tarik

En 711, Le gouverneur de Tanger, le Berbère Tarik Ibn Ziyad , traverse le détroit de Gibraltar, qui porte son nom : « djebel Tarik » la montagne de Tarik. Avec une armée de 8.000 berbères, des Maures, il combat les wisigoths alors dominant en Espagne et rapporte un énorme butin de guerre. Les Berbères s’enrôlent avec ardeur dans l’armée Arabe et finissent par envahir presque toute la péninsule.

Découvrez l’Article Place Jemaa El Fna à Marrakech | Histoire & Culture, Serpents & Conteurs

Tariq ibn Ziyad, Conquérant Berbere d'Al Andalus - dessin de Theodor - Berbères au Maroc

Tariq ibn Ziyad, Conquérant Berbere d’Al Andalus – dessin de Theodor Hosemann.

Au 8eme siècle, des efforts sont menés pour unifier et arabiser les populations autochtones par une administration, une monnaie et un droit musulmans, ainsi que l’application des préceptes religieux du Coran. Les non musulmans sont autorisés à conserver leur foi à la condition de payer des taxes et subir des restrictions de leur croyance. Les convertis sont exonérés de contribution financière. La population ne résiste pas longtemps car Les impôts musulmans ne sont guère plus élevés que ceux des byzantins.

Arabisation des Populations Berbères

Les populations locales sont à cette époque multiculturelles en comprenant des berbères, des romains, des grecs et des vandales. L’arabisation du Maghreb n’est que partielle et concerne surtout les élites des villes, qui parlent arabe et pratique l’islam, afin de fonder l’empire. Mais les zones nomades et les montagnes conservent leur culture et leur langue. L’islamisation crée, pour la première fois, une cohésion entre les tribus berbères.

La guerre sainte ou Jihad est menée afin de contrer le développement du christianisme. Les conquêtes engendrent de terribles massacres (4 millions de morts en Egypte) et des razzias, ou pillages, permettent aux Arabes, aidés des nomades, de s’enrichir. Des pirates corsaires musulmans, équipés d’une force navale, sèment la terreur en méditerranée. En 846, l’épisode du Sac de Rome, est mené par des troupes sarrasines.

Découvrez l’Article Jacques Majorelle Artiste Jardinier à Marrakech | Sa Vie, son Œuvre, son Jardin

Maures pillant un village

Maures pillant un village

3d/ La Révolte des Berbères & Dynastie Non-Berbère | Maroc du 7ème au 10eme siècle

La Grande Révolte des Berbères

La Domination Arabe crée des mécontentements au Maghreb al Aqsa. Les berbères contestent le manque d’égalité entre les communautés, notamment sur le partage du butin des conquêtes, le traitement de seconde classe par rapport aux militaires arabes du califat omeyyade, ou l’inégalité devant l’impôt. Le courant islamique Kharijite se répand. Le Kharijisme est une 3eme voie de l’islam à côté du sunnisme et du chiisme, et prône l’Egalite de tous les musulmans. En 739, une révolte berbère leur octroie le contrôle de Tanger en tuant le gouverneur arabe. Avec 350.000 cavaliers berbères, et à leur tête le Calife Abou Qurra, ils reconquièrent l’Ifriqiya, l’Afrique du nord, aux dépens des Dynasties Abbassides et des Omeyyades, jusqu’aux portes de Kairouan. Mais la révolte se termine vers 743. Des dissensions apparaissent entre les tribus berbères et des dynasties Non berbères parviennent à se hisser au pouvoir comme les Idrissides.

Découvrez l’Article Palais de la Bahia Marrakech | Chef d’Oeuvre du 19eme

Islam conquete Maurétanie, Al Andalus

Islam conquete Maurétanie, Al Andalus

Califat Abbasside de Bagdad

C’est la fin de la domination arabe étrangère au Maghreb, qui échappe désormais au pouvoir central de Damas. En 750 en effet, la domination du Califat omeyyade de Damas vacille. La même année, il est vaincu par le Califat Abbasside situé à Bagdad en Irak lors de la « bataille du grand Zab». En 750, le prince omeyyade Abd El Rahman réussit à fuir le massacre de sa famille et se réfugie chez les berbères en Afrique du Nord. Il parvient à trouver des appuis aux omeyyades en Hispanie. En 755, Abd El Rahman se proclame Emir (chef d’état) de Cordoue, toujours cependant sous l’autorité du califat abbasside de Bagdad.

La Dynastie Idrisside : 1er Etat Marocain

Idriss 1er est un Arabe Chiite né à la Mecque qui conteste également le pouvoir des Abbassides à Bagdad. Pour éviter d’être massacré avec sa famille, il s’enfuit vers le Maroc, a Volubilis. Il est marié à une Berbère. Ensuite, il se fait reconnaitre roi/immam par la tribu berbère des Awraba en 789 et lance des expéditions pour unifier le Maroc. Finalement, il reçoit le serment de fidélité de toutes les tribus berbères et fonde en 791, le 1er état marocain chérifien, 3eme état indépendant du califat Abbasside. La ville de Fès est fondée par les Idrissides en 789.

Le pays s’urbanise et ces centres permettent la diffusion de la culture arabe et l’islamisation, dans des provinces fortement berbères. Fès rayonne dans les arts, en médecine ou philosophie, au même titre que Cordoue, le Caire ou Bagdad. L’université Al Quaraouiyine, plus ancienne université au monde, date des Idrissides. Le pouvoir Idrisside s’effondre en 972 suite aux multiples incursions des omeyyades de Cordoue. Ils s’exilent en masse en Al Andalous. Le Maroc est alors en proie à une instabilité liée aux découpages tribaux berbères.

Université Idrisside Al Quaraouiyine de Fès Maroc

Université Idrisside Al Quaraouiyine de Fès Maroc

Le Califat Fatimide & les Hilaliens

Plus à l’est, en Ifriqiya, le Califat Fatimide, fondé depuis 909 et établi grâce aux berbères Ketamas, règne depuis la Tunisie. Faute de réussir à unifier le Maghreb, ils s’installent en Egypte et fonde le Caire en 969. Il contrôle les routes caravanières et est suffisamment puissant pour contester l’autorité du grand califat de Bagdad. L’émancipation berbère du Maghreb n’est pas du gout des Fatimides. Les Hilaliens, tribus d’Arabie de la région de la Mecque / médina, ont été vaincus par les Fatimides. Ces derniers, en représailles de la sécession des Berbères, ordonnent alors aux Hilaliens, leurs vassaux et alliés, de migrer jusqu’au Maghreb Al Aqsa (Maroc).

50.000 guerriers et 200.000 bédouins envahissent, pillent et s’assimilent en Afrique du nord en 1051 a l’aide de véritables titres de propriété du calife fatimide. Un métissage de la population s’ensuit et les tribus arabes hilaliennes, du nom des tribus majoritaires Banu Hilal (signifiant croissant de Lune) contribuent à l’arabisation des populations berbères nomades. Les historiens s’accordent à penser que cette arabisation est beaucoup plus intense que celle du 7eme siècle, mais l’occident musulman l’est moins que l’Ifriqiya, ce qui permet au Maroc de rester fortement berbère.

Découvrez l’Article Dar El Bacha, Musée des confluences à Marrakech | Nouveau Palais à Découvrir

hilal-banu - PILLAGE DE l’ifriqiya PAR LES HILALIENS

hilal-banu – PILLAGE DE l’ifriqiya PAR LES HILALIENS

3e/ Les Dynasties Berbères au Maroc du 11ème au 15eme siècle : Almoravides, Almohades, Mérinides

La Dynastie Berbère Almoravide

Les Almoravides sont une tribu berbère Sanhadjienne originaire de Mauritanie et du Soudan. Guerriers et Musulmans Sunnites Malékites, ils se rattachent au Califat Abbassides de Bagdad. Ils fédèrent les tribus berbères, conquièrent plusieurs villes importantes au Maroc et contrôle la route de l’or au Sahara. Youssef Ibn Tachfine, 1er sultan de la dynastie, fonde la médina de Marrakech en 1062 qu’il prend pour capitale en 1071. Il fortifie la médina d’une enceinte de Remparts. En 1075, Fès tombe, Tlemcen est conquise en 1080 et Alger en 1082. Les musulmans d’Espagne, les Taifas de Séville, sont en difficulté contre les Chrétiens à la suite de la dissolution du Califat de Cordoue en 1031. En 1086, Youssef Ben Tachfine vainc Alphonse VI. En 1090, il reconquiert tout Al Andalous et soumet les princes musulmans d’Espagne. La perte de foi en l’islam signe le déclin de l’empire Almoravide.

Découvrez l’Article Se Déplacer a Marrakech | Taxi Bus Train Vélo Scooter Voiture Tarif Billet

Almoravids Berbere Dynasty - 1120

Almoravids Berbere Dynasty – 1120

La Dynastie Berbère Almohade

La dynastie berbère Almohade, d’origine de Tinmel dans le haut Atlas, prône un retour aux sources radicales de l’islam. Elle mène le Jihad, guerre sainte, à travers le Maghreb. Abd El Moumen, disciple du fondateur Ibn Toumert, se proclame Calife. Il rejette la suzeraineté du califat Abbasside de Bagdad et instaure une hérédité dynastique. Lui-même calife, il étend son empire aux cotés des califats Abbasside de Bagdad et Fatimide du Caire. Les Almohades unifient par l’islam le Maghreb et les élites berbères encouragent son arabisation. Doté d’une puissante armée Berbère, il ruine la ville de Tlemcen en Algérie et se dirige vers la Tripolitaine. Marrakech tombe en 1147. Les Almohades écraseront les Hilaliens lors de la bataille de Sétif en 1153 et les déportent dans le sud-est du Maroc. Les Hilaliens favoriseront également l’arabisation des populations berbères, dont les dialectes sont influencés.

Sa descendance poursuit son œuvre et Al Andalus est conquise en 1195, ou les berbères sont majoritaires. Cette époque marque l’Apogée de la dynastie Almohade sur les plans politique, artistique et littéraire. Les monuments symbolique des Almohades sont la mosquée de la koutoubia à Marrakech, remaniée en 1162, et la Giralda de Sevilla, inaugurée en 1172.

Découvrez l’Article Musée Yves Saint Laurent Marrakech YSL myslm | un Museum Haute Couture

Giralda_de_Sevilla almohad Berbere dynasty - Berbères au Maroc

Giralda_de_Sevilla almohad Berbere dynasty

La Dynastie Berbère Mérinide & les Conquêtes Espagnoles & Portugaises

Mais les états chrétiens d’Espagne et du Portugal s’unissent et préparent la Reconquista. Les grandes villes d’Al Andalous tombent : Cordoue en 1236, Séville en 1248. Fès et Meknès sont conquises par les Mérinides en 1248. Marrakech est aussi envahie par les Mérinides en 1269, qui marque la fin de l’Empire Berbère Almohade.

La Dynastie Mérinides est issue des tribus Berbères Zénètes. Ils sont originaires du Tafilalet au Sud Maroc mais occupe le Rif dans le nord, du fait de la faiblesse des Almohades. Les Mérinides s’intéressent comme les Almohades à l’art. Ils font édifier de nombreuses medersas (écoles coraniques/universités) telles que les medersas Attarine, Seffarine ou Bou inania a Fès.

Les Portugais et les Espagnols envahissent plusieurs villes sur la côte Marocaine : Tétouan en 1399, Ceuta en 1415, Tanger en 1471. Les envahisseurs étrangers achèvent les dynasties berbères qui se divisent définitivement. Les Mérinides représentent la dernière dynastie de Berbères au Maroc.

Découvrez l’Article Les Jardins de Marrakech | Exotisme et Poésie

manuscrit Cantigas_bataille de la reconquista

manuscrit Cantigas_bataille de la reconquista

3f/ Les Berbères au Maroc du 16ème au 20eme siècle

La Dynastie Chérifienne Saadienne

La dynastie Saadienne est chérifienne (descendant du prophète), originaire d’Arabie. Installée à Tamegroute dans la vallée du Draa (près du Sahara Marocain), cette famille s’impose à la suite de sa victoire contre l’occupant portugais en 1541 avec la reprise d’Agadir. L’est du Maroc est sous domination Ottomane avec la régence d’Alger, mais la puissance du Sultan Saadien Ahmed el Mansour est confirmée par la prééminence du califat saadien et de sa puissante armée.  Le Maroc annexe d’ailleurs Tombouctou au Mali afin de mettre la main sur les minerais d’or. Ahmed el Mansour meurt de la peste en 1603. Sa succession entrainera une lutte de pouvoir.

La Dynastie Chérifienne Alaouite

La dynastie chérifienne Alaouite est originaire de la péninsule arabique, près de Medina, et issue du Tafilalet dans le sud est marocain, a l’entrée du Sahara. Lointain descendant du prophète Ali, elle prend le pouvoir sur les Saadiens en 1659. Elle soumet les tribus rebelles Berbères, dans le sud vers Marrakech. Au 18eme siècle et début du 19eme, le Maroc est secoué par des crises dynastiques et des sécessions de la part des Berbères Rifains et du Moyen Atlas vers 1810.

Globalement, la dynastie Alaouite renforcera l’état marocain, en luttant contre les tentatives d’invasion de l’empire ottoman et la résidence d’Alger, et des attaques de l’Espagne. Le sultan Abderrahmane ben Hicham, peint par Eugene Delacroix en 1845, sort le Maroc de son isolement. Le Sultan du Maroc vient également en aide à l’Emir d’Alger, Abdelkader, en 1839, par suite des vues françaises sur l’Algérie (1830). Il déclare la guerre à la France en 1844.

Découvrez l’Article Hammam a Marrakech Histoire d’un Rituel Ancestral

abderrahmane ben hicham Le_Sultan_du_Maroc_-_Eugène_Delacroix 1845

abderrahmane ben hicham Le_Sultan_du_Maroc_-_Eugène_Delacroix 1845

Occupation Française & Espagnole

Mais la défaite du Maroc a la bataille d’Isly marque le début de la future main mise française sur le royaume chérifien. C’est en effet l’époque du colonialisme européen moderne. La défaite lors de la guerre avec l’Espagne en 1859 va ruiner le Maroc, qui devra payer de lourdes indemnités. En 1894 arrive sur le trône un très jeune Sultan, Abdelaziz ben Hassan, dont la régence sera exercée par le Vizir Ba Hmad, commanditaire du Palais de la Bahia à Marrakech. En 1907 la France occupe Casablanca. Avec le traite de Fès signé le 30 mars 1912, Le protectorat Franco Espagnol se met en place (France a rabat, Espagne à Tétouan).

Resistance Berbère

Dès cette année, une résistance Berbère Amazigh armée se met en place au Maroc. Le berbère Ahmed Al Hiba affronte en 1912 le général français Mangin près de Marrakech. Un autre berbère Hammou Zayani gagne la bataille d’Elhri contre les colons. Dans le Rif, les tribus berbères menées par Abdelkrim El Kattabi mènent la Guerre du Rif de 1921 à 1926 et une république du Rif sera instaurée. Un mouvement nationaliste Marocain se constitue des 1930. La France est alors contrainte de rendre son indépendance au Maroc en 1956.

Découvrez l’Article Quartiers de Marrakech Gueliz Medina Palmeraie

Berbères au Maroc Mohammed ben Abdelkrim el-Khattabi

Berbere Marocain Mohammed ben Abdelkrim el-Khattabi

Aucune place n’est laissée aux minorités ethniques lors de la décolonisation, malgré le rôle important des berbères dans la résistance armées contre les colons, en particulier dans la région du Rif. Les berbères sont marginalisés par des forces étrangères.

 

4/ Les Berberes au Maroc Aujourd’hui

 

4a/ L’Histoire Plurielle

Les invasions et colonisations nombreuses dont a fait l’objet l’Afrique du nord et le Maroc en particulier depuis les phéniciens a toujours laissé place à la culture des ethnies autochtones. Sous les Romains ou les Arabes, les populations locales ont toujours réussi à garder leur culture. La romanisation et l’arabisation n’ont pas été complète ni totale. L’islam et la langue arabe ont servi de catalyseur pour unifier le peuple Marocain.

Lors des périodes d’expansion, les ethnies berbères ont joué un rôle primordial : invasion de l’Espagne en 711, soulèvements contre les arabes en 741 et grandes dynasties berbères mauresques Almoravide et Almohade conquérantes aux 11e et 12e siècles. En Al Andalous, la langue arabe a constitué une « supra nationalité » intégrant juifs, chrétiens, musulmans et une majorité de berbères. Ces populations ont ainsi conservé leurs caractéristiques ethniques. L’interculturalité a permis une profusion de créativité propice à l’élaboration d’une civilisation d’exception. L’Andalousie est d’ailleurs la 1ere région touristique d’Espagne avec un patrimoine Mauresque arabo-berbère inestimable.

Découvrez l’Article Cartes Plans de Marrakech | A Imprimer et Télécharger

Parure Bijoux Berbères au Maroc-© fondation-pierre-berge-yves-saint-laurent-femmes-berberes-du-maroc

Parure Bijoux berbère-© fondation-pierre-berge-yves-saint-laurent-femmes-berberes-du-maroc

4b/ Être Marocain & Berbère

Au 20eme siècle, la résistance berbère, sous le protectorat Français, en particulier pendant la guerre du Rif, a été fondamentale pour l’indépendance. Elle a servi la cause d’une nation tout entière, dominée et cherchant à recouvrer son autonomie. C’est aussi l’évènement du « Dahir Berbère » de 1930, règlement par lequel les français tentèrent de scinder le peuple marocain en deux, qui entraina une forte contestation contre l’occupant Francais. Avec les Arabes d‘une part et les Berbères de l’autre, ce Dahir marqua le début du nationalisme marocain qui mena à l’indépendance.

Les berbères au Maroc aujourd’hui constituent donc une composante indissociable de la marocanité. L’histoire et la culture d’origine berbère demeurent une richesse pour le Maroc, comme Al andalous l’est pour l’Espagne. Cette culture est aussi un vecteur majeur sur le plan touristique, pan important de l’économie Marocaine, avec ses magnifiques villages berbères en terrasse dans l’Atlas, son artisanat ou son Art avec ses signes amazigh graphiques.

4c/ La Berbérité Contemporaine

SM Mohamed VI l’a matérialisé en 2001. Le roi du Maroc fonde cette même année l’IRCAM, institut royal de la culture amazigh, par Dahir (décret royal), afin de sauvegarder et promouvoir sur les plans sociaux, culturel et médiatique l’Amazigh. La mère de SM Mohamed VI, au pouvoir depuis 1999, Lalla Latifa, est d’ailleurs une Amazigh berbère de Khenifra.

Par la suite, lors du printemps arabe en 2011, une nouvelle constitution instaure la langue berbère Amazigh standard marocain langue officielle. L’article 5 de la constitution marocaine de 2011 reconnait alors l’Amazigh comme « langue officielle et patrimoine commun à tous les marocains ». L’Algérie officialise l’Amazigh en 2016.

Le Maroc, qui a connu de nombreuses influences au cours de l’histoire, a toujours su garder une très forte autonomie de sa population autochtone. Cela a permis aux ethnies berbères de participer avec force à la fondation de la nation, ou de résister. La Civilisation des Ethnies Berbères au Maroc, avec plus de 10 000 années d’existence, aussi vieille que celle des pharaons d’Egypte, constitue l’ADN du Royaume Chérifien. La berbérité est un marqueur indélébile des sociétés d’Afrique du Nord.

Découvrez l’Article Visiter Marrakech | Que Voir ?

femme Amazigh en habit traditionnel Berbères au Maroc

femme Amazigh en habit traditionnel berbere

 

 

Riad Piscine Spa Marrakech Al Ksar Riad with Pool

Riad Piscine Spa Marrakech Al Ksar

Visitez le Spa du Riad Al Ksar à Marrakech : Hammam & Massages Duo

 

 

Informations Pratiques :

Monument Ouvert Tous les Jours, pas de Frais d’entrée, Acces Gratuit 24h/24. Travaux de Renovation en 2020 & 2021

 

Les Articles suivants sont susceptibles de vous interesser:

Le Palais de la Bahia

Musée Yves Saint Laurent Marrakech MYSLM

Les Monuments à Visiter à Marrakech

Retour Accueil Blog Marrakech

 

Bibliographie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Berberes

https://www.cemaroc.com/

https://www.lhistoire.fr/il-etait-une-fois-les-berberes

AVIS D’UTILISATION ÉQUITABLE : Ce site contient du matériel protégé par des droits d’auteur dont l’utilisation n’a pas toujours été spécifiquement autorisée par le propriétaire des droits d’auteur. Nous mettons ce matériel à disposition dans le but de faire progresser la compréhension des questions politiques, culturelles et sociales, etc. Nous pensons que cela constitue un “usage équitable” de tout matériel protégé par des droits d’auteur.

©alksar 2020 – https://www.alksar.com

WhatsApp chat