Our BLOG

Jardin Majorelle a Marrakech | une Histoire d’Amour Marocaine

03Juin

Jardin Majorelle a Marrakech | une Histoire d’Amour Marocaine

… le Jardin Majorelle a Marrakech, au Maroc, situé dans le quartier du Guéliz, est un jardin Botanique luxuriant et intimiste. Crée par Jacques Majorelle, peintre aventurier et orientaliste Français qui s’installa au Maroc en 1917, il est aujourd’hui l’un des plus célèbres jardins au monde.

Découvrez l’histoire de ce Jardin Légendaire et hors du temps, qui a bien failli disparaitre.

Jardin majorelle a marrakech bougainvillers nenuphar

Jardin majorelle a marrakech bougainvillers nenuphar

 

Découvrez l’Article Musée Yves Saint Laurent Marrakech MYSLM

1/ La Création du Jardin Majorelle a Marrakech 

En convalescence, et suite à l’invitation du général Lyautey, ami de son père, Jacques Majorelle visite pour la 1ere fois Marrakech en octobre 1917 alors sous protectorat français. Tombé amoureux de l’Afrique du nord, il s’installe quelques temps plus tard définitivement dans la médina de Marrakech.

En 1923, il acquiert une parcelle de 1.6 hectare au nord ouest de la médina, en bordure de la palmeraie. Le terrain est en partie planté de peupliers, « saf saf » en arabe, qui donneront le nom à la villa mauresque qu’il s’y fera construire « Villa bou saf saf ». Il se fait également construire un bâtiment berbère flanqué d’une tour (« borj ») en guise d’Ateliers de peinture et d’artisanat.

Jacques Majorelle YSL Villa Bou Saf Saf Oasis marrakech

Jacques Majorelle YSL Villa Bou Saf Saf Oasis marrakech

En 1928, Jacques Majorelle, passionné de Botanique, acquiert 2 nouvelles parcelles contigües a sa propriété, portant la surface totale du terrain a 4 hectares dans le but de créer un Jardin. 2 ans plus tard, en 1931, l’architecte Paul Sinoir construit une villa cubiste sur le nouveau terrain, et y ajoute un long bassin étroit de faible profondeur. Le rez de chaussée de la villa sert d’atelier de peinture et le 1er étage de studio.

Jardin-majorelle-atelier-workshop-1931

Jardin-majorelle-atelier-workshop-1931

C’est en 1933 que Jacques Majorelle ajoute des balcons et une pergola arabisante à la villa cubiste et aménage son jardin luxuriant avec des plantes collectées dans le monde entier : cocotiers, cactus, bananiers, bougainvillées, nymphéas, yuccas, jasmins, nénuphars, palmiers, bambous.

 

Découvrez l’Article Tous Les Jardins de Marrakech

2/ Le Bleu Majorelle

Très rapidement, en 1937, jacques Majorelle peint la villa cubiste d’un Bleu Outremer intense et doux, inspiré des eaux du Lac de Tasgah, dans l’atlas marocain.

Village de Tasgah, vallée de Telouet - Jacques Majorelle

Village de Tasgah, vallée de Telouet – Jacques Majorelle

Le Bleu reste toujours très fort dans les toiles de Majorelle. Electrique ou Intense.

En particulier sur ses tableaux de paysages ci-dessous :

Aït Ben Addou, Vallée de L'oued Mellah, Grand Atlas, La Séguia - Jacques Majorelle

Aït Ben Addou, Vallée de L’oued Mellah, Grand Atlas, La Séguia – Jacques Majorelle

 

Jacques majorelle_A market in Marrakech

Jacques majorelle_A market in Marrakech

Mais aussi dans ses scènes de Nus Africains :

Jacques-Majorelle Fatima Marrakech, circa 1934

Jacques-Majorelle Fatima Marrakech, circa 1934

Découvrez la Vie et l’Oeuvre de Jacques Majorelle

Jacques Majorelle appliquera ce Bleu un peu partout dans le parc de la villa atelier, sur les portails, pergolas et jarres du jardin éponyme. Ce bleu outremer cobalt, qui crée une atmosphère si gaie et reposante, deviendra le célèbre Bleu Majorelle. Aujourd’hui nom déposé, cette couleur est composée de 37.6% de rouge, de 31.4% de vert et de 86.3% de bleu, elle est saturée à 64% et claire à 86%.

A lui seul, ce bleu caractérise le jardin aux allées irrégulières, qui n’obéit à aucune règle en termes d’organisation ou de style, mais reste simplement l’œuvre d’un artiste peintre et architecte.

 

3/ Le Jardin Majorelle a Marrakech.. un Ogre Vorace

Pendant 40 années, Jacques Majorelle, le Peintre Jardinier, œuvre de façon laborieuse dans son jardin pour en faire « une cathédrale de formes et de couleurs », « un jardin impressionniste ».

Borj-Jardin-Majorelle-1924

Borj-Jardin-Majorelle-1924

Au fil de ses voyages, il rapporte des plantes du monde entier ou échange avec des correspondants comme lui passionnés en botanique, des centaines de plantes: bambous, cactées, cocotiers, saules, palmiers, thuyas, jasmins, nymphéas, agaves, caroubiers, bougainvilliers, daturas, cyprès, fougères…,

Jacques Majorelle disait : « Le peintre a la modestie de tenir cet enclos de verdures fleuries pour sa plus belle œuvre ». Il en parle comme « des vastes splendeurs dont j’orchestre l’harmonie (..) Ce jardin est une tâche terrible, à laquelle je me donne tout entier. Il me prendra mes dernières années et je tomberai épuisé, sous ses branches après lui avoir donné tout mon amour ».

Winston Churchill, voyageur habituel à Marrakech, vient régulièrement au jardin Majorelle.

En 1947, Le jardin Majorelle a Marrakech est aussi un « jardin ogre vorace », à l’entretien dispendieux, et devient si couteux qu’il doit être ouvert au public et appliquer un droit d’entrée aux visiteurs.

Jacques Majorelle artist gardener in Marrakech

Jacques Majorelle artist gardener in Marrakech

En 1956, suite à une longue période de conflit avec sa femme Andrée Longueville et son divorce quelques annees plus tard, Jacques Majorelle est contraint de diviser sa propriété. Son ex-femme récupère une grande part des biens et notamment la moitie du jardin ainsi que l’une des maisons: La villa Bou Saf Saf sur 1 hectare, qui est alors séparée du reste de la propriété.

Un grave accident de voiture en 1955 lui fait perdre sa jambe gauche et compromet sa situation financière. Il est contraint de céder sa part du jardin Majorelle a Marrakech et la villa atelier. En 1962, un second accident de voiture lui sera fatal. Il est inhumé à Nancy en France. Le jardin, laissé à l’abandon, tombe alors en décrépitude.

 

Découvrez l’Article Palais de la Bahia de Marrakech, Chef d’Oeuvre du 19e siecle

4/ Le Choc Marrakech… Quelques Années Plus Tard

 En février 1966, le Couturier Français Yves Saint Laurent et son ami Pierre Berger arrivent a  Marrakech a bord d’une caravelle Air France. Ils descendent a La Mamounia, a l’époque un hôtel de luxe désuet. Le temps est maussade, ils n’aiment pas vraiment la ville. Puis le soleil apparait, l’atlas dévoile ses sommets enneigés, les odeurs de jasmin embaument l’air et le soleil inonde la ville de lumière. C’est un choc.

Pierre-Berge-et-Yves-Saint-Laurent-Marrakech ©DR

Pierre-Berge-et-Yves-Saint-Laurent-Marrakech ©DR

Pierre Bergé écrit dans « une passion marocaine », son livre hommage a YSL: « Lorsque Yves Saint Laurent découvrit Marrakech en 1966, ce fut un tel choc qu’il décida tout de suite d’y acheter une maison marocaine et d’y revenir régulièrement ». Ils sont effectivement repartis avec l’acte d’achat de Dar Al Hanch («la maison du serpent» en arabe), dans la médina, prés de Bab Doukkala.

Dar-el Hanch, la maison au serpent, résidence a Marrakech de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent en 1966

Dar-el Hanch, la maison au serpent, résidence a Marrakech de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent en 1966

 

Découvrez l’Article Dar Si Said à Marrakech – Musée National du Tapis

5/  Les Couleurs Marocaines et l’Oasis Majorelle

YSL et Pierre Bergé  fréquentent le jardin Majorelle a Marrakech dès leur première visite en 1966 et en tombent amoureux. « Nous fûmes séduits par cette oasis où les couleurs de Matisse se mêlent à celles de la nature (…) Très vite nous devînmes familiers de ce jardin, il n’était guère de jours sans que nous nous y rendions. Il était ouvert au public mais il n’y avait presque personne. »

 

Pierre-Berge-Yves-Saint-Laurent jardin majorelle marrakech

Pierre-Berge-Yves-Saint-Laurent jardin majorelle marrakech

Yves Saint Laurent disait « depuis de nombreuses années, je trouve dans le jardin Majorelle a Marrakech une source inépuisable d’inspiration et j’ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques ».

YSL : « Au Maroc, j’ai compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des djellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l’insolence des mélanges, à l’ardeur des inventions. »

Le Maroc fut en fait un choc esthétique majeur pour le créateur, en écho avec l’Algérie ou il vit le jour en 1936 et vécu jusqu’à l’âge de 17 ans, à Oran. C est la même Afrique qu’il redécouvre 30 années plus tard. Terre solaire inondée de lumière, Marrakech est une explosion de couleurs. Piqué par l’orientalisme, le couturier considère y avoir apprivoisé la couleur. Il reviendra à Marrakech 2 fois par an, en décembre et en juin, pour dessiner ses collections haute couture. La lumière du Maroc lui révèle la couleur. « C’est alors que je suis devenu plus sensible à la lumière et aux couleurs, que j’ai remarqué surtout la lumière sur les couleurs […] »

Yves saint laurent Défilé Haute Couture ©Guy-Marineau

Yves saint laurent Défilé Haute Couture ©Guy-Marineau

En 1974, le couple vend Dar el Hanch a un ami, et achètent la villa Dar Es Saada, «la maison du bonheur», avec jardin et piscine, à Guéliz, a proximité immédiate du Jardin Majorelle a Marrakech.

YSL_Marrakech_Dar Es Saada 1977 ©Guy-Marineau

YSL_Marrakech_Dar Es Saada 1977 ©Guy-Marineau

 

Découvrez les Excursions à Faire à la Journée depuis Marrakech

6/  Le Rachat de la Villa Oasis et du Jardin Majorelle a Marrakech

Le Jardin Majorelle est délaissé et tombe en désuétude. Un projet de complexe hôtelier le menace de destruction. « On ne peut pas laisser faire ça », s’exclame Pierre Bergé et il fait l impossible pour arrêter le projet.

 En 1980, YSL et lui même parviennent a racheter le jardin Majorelle et la villa mauresque attenante, dénommée Bou Saf Saf par Jacques Majorelle, du nom du lieu-dit, et qu’ils rebaptiseront Villa Oasis. Ils décident d’habiter la villa de l’artiste peintre qu’ils rénovent avec l’aide de leur ami le décorateur Bill Willis.

salon villa marrakech oasis ysl bou saf saf

salon villa marrakech oasis ysl bou saf saf

Le jardin avec la villa cubiste bleue, qui ne s’étend plus que sur un demi hectare,  fait l’objet d’une sauvegarde pour «…faire du jardin Majorelle a Marrakech le plus beau jardin – celui que Jacques Majorelle avait pensé, envisagé. »

Dans les années ’80, un musée d’Art Islamique est crée dans l’enceinte de la villa Cubiste. Il présente les pieces de la collection personnelle de PB et YSL. Les objets d’art proviennent d’Orient, d’Afrique et d’Asie.

En 1998 les propriétaires approchent Abderrazzak Benchaabane, ethnobotaniste originaire de Marrakech, pour faire l’inventaire des espèces et fournir leur nom latin. Apres avoir catégorisé 120 variétés, le botaniste procède a la restauration des lieux. Abderrazzak Benchaabane passe 10 années a redonner vie au jardin. Il a carte blanche pour ajouter de nouvelles variétés dans les familles de plantes choisies par Majorelle. Un système d’irrigation automatique est installé et la flore passe de 135 espèces en 1999 à 325. On y trouve des agaces, des aloe vera et des lotus entre autres. 20 ouvriers travaillent quotidiennement.

YSL  rehausse la couleur Bleu Majorelle, pour la rendre plus vivifiante. Il ajoute également les touches de jaune brillant et vert jade, avec l’aide de son ami Jacques Grange.

Blue,_green_and_pink majorelle nenuphar

Blue,_green_and_pink majorelle nenuphar

La faune du Jardin est aussi un véritable spectacle à elle seule. Les chants des bulbuls des jardins, merles noirs, rouges-gorges, fauvettes, tourterelles, mésanges charbonnières, bergeronnettes grises ou moineaux domestiques se font échos.  Au sol, les tortues d’eau et les grenouilles qui coassent en fin de journée amusent les visiteurs.

grenouille du jardin majorelle marrakech

grenouille du jardin majorelle marrakech

 

Découvrez les Monuments à ne Pas Manquer en Médina de Marrakech

7/  La Fondation Jardin Majorelle

En 2001, YSL et Pierre Bergé décident de créer l’Association Jardin Majorelle dans le but de sauvegarder le patrimoine écologique, historique et culturel que représente le Jardin Majorelle.

Le 07 janvier 2002, la maison de couture d’Yves Saint Laurent ferme ses portes avec la fin de la carrière du couturier. L’association Jardin Majorelle permet ainsi de prolonger 40 années de la marque de Haute Couture Yves Saint Laurent.

Le 1er juin 2008, Yves Saint Laurent décède à 71 ans dans son domicile parisien, 55 rue de Babylone. Ses cendres ont été répandu dans la roseraie du Jardin de la villa Oasis. Un mémorial en forme de Colonne Romaine, rapportée de Tanger, et qui porte une plaque a son nom, symbolise la présence de YSL dans le jardin

colonne memorial-yves-saint-laurent-jardin-majorelle-marrakech

colonne memorial-yves-saint-laurent-jardin-majorelle-marrakech

En 2010, SAR la Princesse Lalla Salma, épouse du roi du Maroc Mohamed 6, inaugure le Rue Yves Saint Laurent, qui se situe devant l’entrée du jardin Majorelle, ainsi que l’exposition Yves Saint Laurent et le Maroc.

Affiche yves saint laurent et le Maroc - jardin majorelle 2010

Affiche yves saint laurent et le Maroc – jardin majorelle 2010

En 2011, un décret reconnait l’Association Jardin Majorelle d’utilité publique, qui devient la « Fondation Jardin Majorelle », propriété de PB et YSL. La fondation soutient de nombreux projets culturels, éducatifs et médicaux. A ce jour, la Fondation Jardin Majorelle a été transféré dans le patrimoine de la fondation de droit français PB – YSL.

 

8/  Le Musée Berbère du Jardin Majorelle a Marrakech

La même année, l’atelier cubiste crée par Paul Sinoir abrite en son RDC le Musée Berbère, qui remplace le musée d’Art Islamique. Il est inauguré sous le haut patronage de SAR le roi du Maroc Mohamed 6 le 03 décembre 2011 en présence du ministre de la culture français. Les Imazighen, ou Berbères, sont une des populations les plus anciennes du Maghreb. Ils représentent encore 40% de la population marocaine actuelle. SAR Mohamed 6 a d’ailleurs évoqué dans son discours du 09 décembre 2011 « la berbérité, patrimoine commun de tous les marocains ».

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent s’intéressent personnellement à la culture berbère. Plus de 600 objets de la collection YSL-PB sont exposés au musée Berbère.

Parures-Ait-Ouaouzguite-©-Musée-Berbère- Majorelle_photo-Nicolas-Mathéus

Parures-Ait-Ouaouzguite-©-Musée-Berbère- Majorelle_photo-Nicolas-Mathéus

Le jour même, la villa Oasis, ex villa Bou Saf Saf de Jacques Majorelle, est classée « maison des Illustres ». Ce label français met en valeur les maisons remarquables par leur histoire et celle de ces habitants. C’est la 1ere villa classée hors de France.

En 2016, Sa Majesté le Roi du Maroc Mohammed VI a décerné à Pierre Bergé la distinction de Grand-croix de l’Ordre du Ouissam Alaouite pour son apport au royaume du Maroc.

Pierre Bergé disparait le 08 septembre 2017 à son domicile de Saint Rémy de Provence en France, quelques mois avant l’inauguration des Musées Yves Saint Laurent de Marrakech et de Paris. C’est désormais à Madison Cox que revient le jardin Majorelle et le musée Yves Saint Laurent, nouveau président de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.

Ouvert tous les jours de l’année, le Jardin Majorelle a Marrakech emploie 90 personnes. Les profits qu’il dégage soutiennent d’autres projets au Maroc.

Comme l’a souhaité Pierre Bergé… « Ainsi se poursuit cette aventure commencée en 1962 quand nous ne savions pas que le destin allait nous faire signe. »

 

Atelier Villa Cubiste Bleue Jardin Majorelle - Architecte Paul Sinoir

Atelier Villa Cubiste Bleue Jardin Majorelle – Architecte Paul Sinoir

 

Visitez le Riad Al Ksar & Spa , en Médina à 2 pas des Souks et Musées

9/  Le Jardin Majorelle a Marrakech : Une histoire d’Amour

 jardin majorelle affiches galerie love yves saint laurent

jardin majorelle affiches galerie love yves saint laurent

La Galerie LOVE du Jardin Majorelle, qui regroupe les Cartes de Vœux qu’Yves Saint Laurent dessinait et adressait a ses Clients, représente tout l’amour que Saint Laurent et Bergé ont donné et recu de Majorelle, le jardin  du peintre aventurier, qui a bien failli périr en 1980.

 

Infos Pratiques :

Jardin Majorelle a Marrakech Rue Yves Saint Laurent  Marrakech, Maroc +212 (0)5 24 31 30 47 – Email : info@jardinmajorelle.com

Restaurant et Boutique ouverts tous les jours

Tarif public  Jardin uniquement : 70 Dhs  – supplément Musée : 30 Dhs

Possibilité de Billet Combiné mYSLm Musée Yves Saint Laurent + Jardin Majorelle

ATTENTION:  mYSLm fermé LE MERCREDI

Marocains et résidents étrangers au Maroc Jardin uniquement : 40 Dhs      Musée : 10 Dhs

Enfants accompagnés de moins de 12 ans : Gratuité

Jardin Majorelle ouvert tous les jours de l’année

1er octobre au 30 avril : 8h à 17h30

1er mai au 30 septembre : 8h à 18h

Mois de Ramadan : 9h à 17h

 

Les Articles suivants sont susceptibles de vous interesser:

Musée Yves Saint Laurent Marrakech MYSLM

La Vie et l’Oeuvre de Jacques Majorelle

Découvrir Tous Les Jardins de Marrakech

Blog Marrakech Accueil

 

Yves Saint Laurent, Une passion marocaine, de Pierre Bergé Éditions de la Matinière, 2010